Edition du 24-04-2018

Accueil » A la Une » Industrie » Stratégie

Sanofi présente son plan stratégique 2015-2020

Publié le vendredi 6 novembre 2015

Sanofi présente son plan stratégique 2015-2020A l’occasion d’un séminaire Relations Investisseurs, le directeur général Olivier Brandicourt a présenté vendredi la feuille de route stratégique de Sanofi pour la période 2015-2020. Le groupe vise notamment un objectif d’économies de 1,5 milliard d’euros qui pourrait se traduire en France par « la suppression de quelques centaines de postes par an sur une période de 3 ans ».

Le groupe pharmaceutique a ainsi indiqué à l’AFP que ce plan impliquerait « essentiellement des départs en retraite entièrement financés par l’entreprise ». Il « ne prévoit pas de fermeture de site de production  » et « n’aura pas d’impact sur les effectifs de la Recherche & Développement», a-t-il indiqué.
Selon Sanofi, « la simplification de l’organisation à l’échelle mondiale et un portefeuille plus recentré devraient permettre de générer des économies de 1,5 milliard d’euros d’ici à 2018 qui seront largement réinvesties pour accompagner des initiatives de croissance. » En effet, le groupe a déjà débuté la simplification de son organisation mondiale dont le déploiement en cinq entités mondiales interviendra au mois de janvier 2016, après les consultations obligatoires avec les partenaires sociaux.

Sanofi étudie ses options stratégiques pour Merial
Le groupe pharmaceutique a également annoncé qu’il examinait ses options stratégiques pour Merial, son pôle de santé animale et son activité dans les génériques en Europe.  « Bien que Merial ait renoué avec succès avec la croissance sur les six derniers trimestres et qu’elle soit à l’heure actuelle parmi les entreprises les plus performantes de son secteur, les synergies qu’il est possible de dégager avec les autres activités de Sanofi restent limitées », a indiqué Sanofi. Concernant les activités génériques en Europe, « les synergies géographiques sont limitées et le marché de plus en plus complexe », estime Sanofi précisant que « toutes les options seront envisagées pour ces deux activités, y compris leur maintien au sein du groupe ». Une décision devrait être prise d’ici à 12 mois, a indiqué Olivier Brandicourt.

Jusqu’à 18 nouveaux produits sur le marché d’ici 2020
Sanofi qui vise une croissance annuelle moyenne des ventes comprise entre +3 % et +4 % sur la période 2015-2020, prévoit d’augmenter jusqu’à 6 milliards d’euros ses investissements annuels en R&D d’ici à 2020. La croissance du groupe sera notamment portée par les lancements qui sont prévus au cours des cinq prochaines années. Jusqu’à 18 nouveaux produits devraient parvenir sur le marché d’ici 2020. Parmi ceux-ci, Sanofi prévoit que six lancements clés (Toujeo®, Praluent®, Dengvaxia®, sarilumab, LixiLan et dupilumab) pourraient générer collectivement un chiffre d’affaire à maturité compris entre 12 et 14 milliards d’euros d’ici à 2025.

Dans le Diabète, Sanofi prévoit de développer sa franchise Insuline qui inclut Lantus®, Toujeo® et LixiLan, de renforcer son portefeuille en développement en saisissant des opportunités externes (notamment par le biais d’accords de licences comme avec Lexicon et Hanmi), et d’affirmer son leadership sur le marché en s’employant à proposer une prise en charge intégrée du diabète pour de meilleurs résultats. « La collaboration avec Google Life Sciences est à ce titre un bon exemple », indique la groupe.

Dans le domaine Cardiovasculaire, Sanofi se dit « enthousiaste quant aux perspectives » de Praluent®, et attend « avec impatience » les résultats de l’étude ODYSSEY sur l’impact cardiovasculaire en 2016-2017 de ce médicament.

Dans le domaine des Vaccins, l’objectif est de croître plus vite que le marché grâce à Dengvaxia®, au vaccin contre la grippe, aux vaccins pédiatriques et aux rappels.

Enfin, sur les Marchés Émergents, le groupe entend conserver son rang de numéro 1 en se concentrant davantage sur des pays prioritaires. « Dans ces régions, l’allocation des ressources sera prioritisée, l’empreinte industrielle sera adaptée et des innovations dédiées feront l’objet d’un développement spécifique », précise Sanofi.

Développement de positions compétitives
Sanofi entend également développer des positions compétitives dans la sclérose en plaques, l’oncologie, l’immunologie et la Santé Grand Public. En Oncologie, Sanofi prévoit de rebâtir une position concurrentielle en regagnant une masse critique. Pour ce faire, le groupe a l’intention d’optimiser ses actifs cliniques comme l’isatuximab dans le traitement du myélome multiple et de reconstituer un portefeuille de développement compétitif grâce à sa collaboration stratégique avec Regeneron en immuno-oncologie. En Immunologie, sarilumab dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et dupilumab dans le traitement de la dermatite atopique et de l’asthme constitueront les deux piliers de la nouvelle franchise. Enfin, dans la Santé Grand Public, Sanofi prévoit de poursuivre son expansion grâce à de nouvelles catégories de produits et des acquisitions ciblées.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions