Edition du 24-01-2021

Sanofi va acquérir Kymab et ajoute à son portefeuille de développement l’anticorps monoclonal humain KY1005

Publié le lundi 11 janvier 2021

Sanofi va acquérir Kymab et ajoute à son portefeuille de développement l’anticorps monoclonal humain KY1005Sanofi et Kymab, une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique d’anticorps monoclonaux entièrement humains ayant des indications en immunologie et immuno-oncologie, ont annoncé lundi avoir conclu un accord aux termes duquel Sanofi procédera à l’acquisition de Kymab pour un paiement initial d’environ 1.1 billions de dollars, assorti de paiements d’étape pouvant atteindre 350 millions de dollars, en fonction de la réalisation de différentes phases de développement.

Avec cette opération, Sanofi obtient la totalité des droits sur KY1005, un anticorps monoclonal entièrement humain doté d’un nouveau mécanisme d’action. KY1005 se lie au ligand OX40 (OX40L) et pourrait potentiellement traiter un large éventail de maladies auto-immunes et inflammatoires.

« L’acquisition de Kymab nous permet d’ajouter KY1005 à notre portefeuille de développement. Il s’agit d’un médicament qui pourrait potentiellement être le premier de sa classe pharmacothérapeutique pour le traitement de diverses maladies auto-immunes et inflammatoires et dont le mécanisme d’action innovant pourrait être bénéfique aux patients présentant des réponses sous-optimales aux traitements existants », a précisé Paul Hudson, Directeur Général de Sanofi. « Les recherches que nous menons sur les maladies immunologiques invalidantes ont montré à quel point il est essentiel de trouver le bon traitement pour chaque patient. Nous sommes impatients d’intensifier le développement de ce médicament expérimental. »

« Cet accord valide l’engagement, la volonté et l’expertise des équipes de Kymab et nous nous félicitons de l’intérêt que Sanofi leur porte », a ajouté Simon Sturge, Directeur Général de Kymab. « Sanofi possède d’importantes ressources globales et constitue à ce titre le partenaire idéal pour faire avancer le développement des produits du portefeuille de Kymab. Cette fusion permettra d’accélérer la mise à disposition pour les patients de nos traitements innovants. »

KY1005 : un anticorps prometteur pour le traitement des maladies inflammatoires

En août 2020, Kymab a annoncé que KY1005 avait atteint les deux critères d’évaluation principaux d’un essai de phase IIa consacré au traitement de la dermatite atopique modéré à sévère inadéquatement contrôlée par des corticoïdes topiques. Cet essai a démontré que KY1005 présentait un effet thérapeutique uniforme, comparativement au placebo, confirmé par plusieurs mesures, dont le score EASI (Eczema Area and Severity Index qui permet d’évaluer la sévérité des signes cliniques et la surface corporelle atteinte par la dermatite atopique) et d’autres mesures cliniques objectives.

« Cette acquisition s’inscrit dans le droit fil de notre stratégie consistant à cibler les voies ayant une importance fondamentale dans la pathogénèse des maladies. Nous pensons que OX40L, un régulateur essentiel du système immunitaire, a le potentiel de rééquilibrer le système immunitaire sans effet immunosuppresseur et qu’il constitue à ce titre une nouvelle approche prometteuse pour le traitement de multiples maladies auto-immunes »,  a précisé le docteur John Reed, Ph.D., Responsable Monde de la Recherche et Développement de Sanofi.

Le portefeuille de Kymab comprend également KY1044, un agoniste ICOS et anticorps à action déplétive pour le traitement du cancer, actuellement en phase I/II précoce, en monothérapie et en association avec un anti-PD-L1. Cette acquisition donne également à Sanofi un accès à de nouvelles technologies et capacités de recherche dans le domaine des anticorps.

Aux termes de cette opération, Sanofi fera l’acquisition de Kymab pour un paiement initial d’environ 1.1 billions de dollars, assorti de paiements d’étape pouvant atteindre 350 millions de dollars, en fonction de la réalisation de différentes phases de développement. Sanofi prévoit de financer cette opération avec sa trésorerie disponible. La clôture de la transaction est assujettie à diverses conditions, en particulier à l’expiration de la période d’attente prévue par la loi antitrust américaine Hart-Scott-Rodino de 1976, et à d’autres conditions usuelles. Sanofi prévoit de finaliser l’opération au premier trimestre de 2021.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents