Edition du 22-01-2019

Accueil » A la Une » Industrie » Stratégie

Sanofi va acquérir la biotech belge Ablynx pour 3,9 milliards d’euros

Publié le lundi 29 janvier 2018

Sanofi va acquérir la biotech belge Ablynx pour 3,9 milliards d'eurosSanofi a annoncé lundi un accord définitif en vertu duquel le groupe pharmaceutique français propose d’acquérir la totalité des actions ordinaires, warrants et obligations convertibles en circulation d’Ablynx, une entreprise biopharmaceutique belge spécialisée dans le développement de Nanobodies®.

Cette opération d’environ 3,9 milliards d’euros (45 euros par action) a été approuvée à l’unanimité par les Conseils d’administration de Sanofi et d’Ablynx.

« Avec Ablynx, nous continuons à progresser dans la transformation stratégique de notre R&D, en élargissant notre portefeuille de produits en développement avancé et en enrichissant notre plateforme dédiée aux maladies hématologiques rares. Cette acquisition s’inscrit par ailleurs dans la continuité d’une collaboration réussie. Nous sommes aussi heureux de pouvoir conforter notre ancrage en Belgique, où nous avons investi de manière significative au cours de ces dernières années dans notre unité de production de pointe de Geel. Nous entendons maintenir et conforter le centre de recherche d’Ablynx à Gand. », a déclaré Olivier Brandicourt, Directeur Général de Sanofi.

Renforcement de l’innovation en R&D

L’acquisition d’Ablynx s’inscrit dans la stratégie d’innovation de Sanofi, privilégiant les technologies qui ciblent plusieurs maladies à l’aide de molécules plurispécifiques. Les Nanobodies® constituent une classe d’agents biologiques propriétaires de nouvelle génération. Ablynx est un pionnier de la technologie Nanobody®, avec un large portefeuille de plus de 45 candidats-médicaments, en propre et au travers de collaborations, dans de nombreuses aires thérapeutiques, notamment l’hématologie, l’inflammation, l’immuno-oncologie ou encore les maladies respiratoires. Huit Nanobodies sont actuellement en phase de développement clinique. Sanofi entend accélérer le développement et maximiser le potentiel commercial des programmes de développement actuels et futurs d’Ablynx.

Elargissement de la plateforme de Sanofi dédiée aux maladies hématologiques rares

Caplacizumab (Nanobody® anti-vWF), le plus avancé des produits d’Ablynx, est un programme de développement en propre pour le traitement du purpura thrombotique thrombocytopénique acquis (PTT acquis). Une demande d’autorisation de mise sur le marché a d’ores et déjà été déposée dans l’Union Européenne et devrait être soumise aux Etats-Unis au premier semestre de cette année. Caplacizumab, s’il est approuvé pourrait ainsi être le premier traitement pour cette maladie aiguë, parfois mortelle. L’entrée de caplacizumab dans le portefeuille de Sanofi renforce sa position dans les maladies hématologiques rares, et vient s’ajouter à l’accord conclu récemment pour l’acquisition de Bioverativ, ainsi qu’à l’obtention des droits sur fitusiran d’Alnylam.

Combinaison des capacités pour traiter les infections à VRS

ALX-0171, un Nanobody anti-VRS inhalé, actuellement en phase 2b, représente une percée potentielle dans le traitement symptomatique des infections à virus respiratoire syncytial (VRS), pour lequel il n’existe pas de thérapies communément utilisées à travers le monde, et est tout à fait complémentaire avec les programmes de recherche de Sanofi Pasteur dans ce domaine.

Après prise en compte des dépenses de R&D, SAnofi estime que l’acquisition devrait être neutre sur le bénéfice net par action des activités en 2018 et en 2019 et devrait être » fortement créatrice de valeur à long terme ». Le groupe lancera des offres publiques d’achat sur visant la totalité des actions ordinaires, warrants et obligations convertibles en circulation. Le projet sera conditionné à l’obtention d’au moins 75% des actions en circulation. Les offres publiques devraient être lancées au début du deuxième trimestre 2018.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions