Edition du 02-07-2022

Sclérose en plaques : GeNeuro fait le point sur son programme clinique GNbAC1

Publié le mercredi 4 janvier 2017

Sclérose en plaques : GeNeuro fait le point sur son programme clinique GNbAC1GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies auto-immunes, en particulier la sclérose en plaques (SEP), vient de faire le point sur le GNbAC1, son candidat médicament contre la SEP.

Le GNbAC1, premier candidat médicament à cibler directement une cause potentielle de la SEP, est un anticorps monoclonal visant à neutraliser MSRV-Env, une protéine pathogène liée à la fois aux composantes inflammatoires et neurodégénératives de la maladie.

« Finaliser le recrutement du dernier patient dans l’étude CHANGE-MS avec plusieurs mois d’avance sur le calendrier initial constitue un succès significatif pour notre programme de développement du GNbAC1 et, ce qui est plus important, permettrait de proposer plus rapidement aux patients souffrant de sclérose en plaques une nouvelle option thérapeutique efficace, » commente Jesús Martin-Garcia, Président Directeur Général de GeNeuro.

Le recrutement complet de l’étude de Phase 2b du GNbAC1, avec plusieurs mois d’avance sur le calendrier, démontre le vif intérêt des cliniciens pour l’approche pionnière de ce nouveau traitement contre la SEP. Sur la base de ce nouveau calendrier accéléré, les premiers résultats de l’étude devraient être ainsi disponibles dès le début du quatrième trimestre 2017, et non plus en fin d’année 2017, comme initialement prévu. L’étude clinique en double aveugle contrôlée par placebo CHANGE-MS (Clinical trial assessing the HERV-W Env Antagonist GNbAC1 for Efficacy in Multiple Sclerosis), évalue l’efficacité du GNbAC1 au travers de la réduction du nombre de nouvelles lésions inflammatoires et de signes de neurodégénérescence mis en évidence par IRM du cerveau des patients atteints de la forme rémittente-récurrente de la SEP. L’étude de Phase 2b CHANGE-MS est intégralement financée par le partenariat de 362,5 M€ signé en 2014 avec Servier.

En parallèle, l’étude ANGEL-MS (Assessing the HERV-W Env ANtagonist GNbAC1 for Evaluation in an open label Long-term Safety Study in patients with Multiple Sclerosis), annoncée récemment, vient d’être lancée, permettant à tous les patients ayant fini l’étude de Phase IIb CHANGE-MS de prolonger leur traitement pendant deux années, ce qui fournira des données supplémentaires sur l’efficacité et la tolérance du traitement. Le premier patient ayant terminé les 12 mois de traitement dans le cadre de CHANGE-MS se verrait ainsi offrir la possibilité de poursuivre son traitement dans le cadre d’ANGEL-MS au mois d’avril 2017. À l’instar de CHANGE-MS, l’étude ANGEL-MS sera intégralement financée par Servier.

Enfin, GeNeuro continuant de préparer son dossier de soumission en vue de réaliser des essais cliniques aux États-Unis, une étude de Phase 2 chez des patients souffrant de SEP secondaire progressive, qui forment une population de SEP distincte des patients souffrant de formes rémittentes-récurrentes, débuterait désormais au second semestre 2017. Cette étude visera à évaluer l’effet de différentes doses répétées de GNbAC1 sur la sécurité ainsi que sur des biomarqueurs de l’activation microgliale, de la remyélinisation et de la neuroprotection.

« 2016 a été une année structurante pour GeNeuro, avec le succès de son introduction en bourse, le recrutement du dernier patient de CHANGE-MS et le renforcement de notre équipe afin de pouvoir mener des essais cliniques supplémentaires en 2017. Nous sommes impatients de démarrer ces nouveaux essais et de pouvoir disposer des premiers résultats à 6 mois de l’étude CHANGE-MS dès le début du quatrième trimestre 2017, » conclut Jesús Martin-Garcia.

Source : GeNeuro








MyPharma Editions

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d’une persistance potentiellement améliorée

Publié le 1 juillet 2022
Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d'une persistance potentiellement améliorée

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, vient de publier des données de recherche sur ses nouvelles cellules CAR T universelles aux propriétés immuno-évasives dans Nature Communications, suite à sa présentation orale à l’American Society of Cell and Gene Therapy (ASGCT) le 16 mai dernier.

NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Publié le 30 juin 2022
NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Lors de son Assemblée générale annuelle, NèreS (ex. AFIPA), organisation professionnelle qui représente les laboratoires pharmaceutiques produisant et commercialisant des produits de santé et de prévention de premier recours disponibles en pharmacie sans ordonnance (médicaments, dispositifs médicaux et compléments alimentaires), a élu son nouveau Conseil d’administration pour les deux prochaines années. A cette occasion, Vincent COTARD a été reconduit comme Président de NèreS à l’unanimité.

Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Publié le 30 juin 2022
Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Galapagos, CellPoint et AboundBio ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord définitif avec Galapagos, propulsant Galapagos dans la thérapie cellulaire de nouvelle génération tout en élargissant considérablement son portefeuille de recherche et ses capacités.

Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 30 juin 2022
Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes rares, a annoncé le recrutement de Mark Sumeray, M.D., MS, FRCS, figure du secteur des biotechnologies, au poste de Chief Medical Officer. Mark Sumeray occupait la fonction de Chief Medical Officer d’Amryt Pharmaceuticals, depuis septembre 2016.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents