Edition du 21-02-2019

Sensorion : des résultats positifs pour SENS-401 présentés au MidWinter Meeting de l’ARO

Publié le jeudi 15 février 2018

Sensorion : des résultats positifs pour SENS-401 présentés au MidWinter Meeting de l'AROSensorion, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements contre les maladies de l’oreille interne, a annoncé que des données scientifiques nouvelles ont été rendues publiques au cours de cinq présentations scientifiques, lors de la 41ème conférence annuelle de l’Association pour la Recherche en Oto-rhino-laryngologie (ARO), qui s’est déroulée à San Diego (Californie) du 9 au 14 février 2018.

Nawal Ouzren, Directrice Générale de Sensorion, déclare : « Les nouveaux résultats présentés lors du MidWinter Meeting de l’ARO viennent à nouveau confirmer le potentiel significatif de nos programmes de développement concernant le traitement sûr et efficace des maladies de l’oreille interne. Nous nous réjouissons particulièrement des données présentées à cette occasion concernant SENS-401, lesquelles ont permis de fournir des informations clés sur l’adaptation du régime de traitement et de la posologie en fonction du contexte clinique pour ce candidat médicament prometteur. Compte tenu de la présence de nombreux leaders d’opinion à la conférence, le MidWinter Meeting de l’ARO était le lieu idéal pour présenter ces résultats positifs ».

Recherches translationnelles sur SENS-401 :

. La comparaison de l’administration d’une dose de SENS-401 une fois par jour et deux fois par jour pendant une période de 28 jours révèle un effet de la durée d’administration du traitement, entrainant une réduction des pertes auditives sévères causées par un traumatisme acoustique chez des modèles murins.

Cette étude a comparé l’efficacité de l’administration orale de SENS-401 à faible dose deux fois par jour par rapport à celle d’une dose élevée une seule fois par jour. Les résultats suggèrent que la durée quotidienne d’exposition au médicament est plus importante que l’exposition à une dose maximale du médicament, s’agissant de l’efficacité oto-protectrice de SENS-401. Ils soulignent par ailleurs qu’un traitement sur une période de 28 jours présente de meilleurs résultats sur l’audition qu’un traitement sur 14 jours. Il n’existe, à l’heure actuelle, aucun traitement pharmaceutique approuvé en matière de perte auditive. SENS-401, est une petite molécule qui bénéficie de la désignation de médicament orphelin et est destinée au traitement de la surdité brusque et de l’ototoxicité induite par le cisplatine, une chimiothérapie largement utilisée chez les patients atteints de cancer. SENS-401 a démontré sa capacité à réduire la perte auditive et améliorer la survie des cellules ciliées externes des modèles murins exposés à un traumatisme sonore ou soumis à une injection de cisplatine.

 . Développement translationnel au stade clinique de l’oto-protecteur oral SENS-401 pour la perte auditive neurosensorielle.

Les premiers résultats cliniques concernant SENS-401 ont d’ores et déjà fourni des arguments scientifiques convaincants pour justifier une évaluation clinique plus poussée. Au stade préclinique, l’administration de doses orales de SENS-401 a été évaluée contre placebo chez des modèles de perte auditive sévère causée par le bruit et d’ototoxicité induite par le cisplatine. Dans les deux modèles, SENS-401 a démontré une amélioration significative de l’audition et de la survie des cellules ciliées externes par rapport au placebo. De plus, le profil pharmacocinétique et la dépendance à la dose ont été évalués. Un essai clinique de phase I a démontré que SENS-401 était bien toléré par les patients et a déterminé que le profil pharmacocinétique clinique concordait avec les expositions médicamenteuses nécessaires pour l’efficacité préclinique. La planification des essais cliniques est en cours et Sensorion a prévu de lancer une étude de phase II avec SENS-401 dans cette indication au cours du premier semestre 2018.

Recherche préclinique sur les acouphènes : 

. Acouphène ou perte auditive ? Relation entre l’inhibition par le prépulse du réflexe acoustique de sursaut et les seuils de potentiels évoqués auditifs du tronc cérébral (PEATC) après administration répétée de salicylate chez des modèles murins.

Le paradigme de l’inhibition par le prépulse du réflexe acoustique de sursaut via injection de salicylate est largement utilisé pour l’étude de l’acouphène en contexte préclinique. L’approche comportementaliste de ce paradigme vise à mesurer la capacité d’une interruption soudaine de bruit de fond juste avant l’émission d’un son fort à inhiber le réflexe acoustique de sursaut. Le salicylate est souvent utilisé parce qu’il induit rapidement un déficit d’inhibition du réflexe acoustique de sursaut via détection des séquences sonores, déficit considéré comme étant semblable à celui des acouphènes. Or, des travaux récents soulignent que la perte auditive peut être une variable trompeuse dans le cadre de l’utilisation du paradigme de l’inhibition par le prépulse du réflexe acoustique de sursaut, ce qui remet en question l’utilisation pure et simple des déficits de détection des séquences sonores comme instrument de mesure fiable de l’acouphène. Cette étude a démontré qu’il existe une forte corrélation entre la perte auditive induite par le salicylate et un déficit de détection des écarts lors de l’utilisation du paradigme. Les résultats de cette étude soulignent la nécessité d’adopter des mesures de contrôle simultanées de la capacité auditive lors de l’utilisation du paradigme pour évaluer les acouphènes, en particulier chez les modèles animaux présentant une perte auditive bilatérale.

Nouvelle approche de dépistage :

. Imagerie cellulaire de la longueur des neurites et de la mort cellulaire dans des cultures de neurones du ganglion de Scarpa.

Les modèles in vivo de troubles de l’oreille interne sont largement utilisés pour tester les candidats médicaments. Cependant, les modèles in vitro peuvent être plus efficaces pour le criblage initial des cibles et des composés candidats. Dans cette étude, l’imagerie cellulaire a été utilisée afin de quantifier la longueur des neurites et la mort cellulaire comme éléments de mesure de la neurodégénérescence dans des cultures de neurones primaires du ganglion de Scarpa, suite à l’application de différentes concentrations de peroxyde d’hydrogène ou de cisplatine. Les résultats de cette étude ont montré que cette méthode était capable de quantifier les différences entre les concentrations et le type d’agression. Cela signifie que ce test de dépistage de contenu élevé est applicable pour de futurs criblages des cibles et des composés.

. L’imagerie cellulaire de l’ototoxicité induite par le cisplatine dans les cultures d’explant de l’organe de Corti révèle des différences au niveau de la sensibilité et des lésions cinétiques entre les cellules ciliées et les cellules de soutien.

L’ototoxicité est l’un des effets secondaires les plus fréquents et les plus invalidants de la chimiothérapie, en particulier chez les patients en oncologie pédiatrique. Elle entraîne souvent une perte auditive et des acouphènes. Des modèles in vivo de perte auditive induite par le cisplatine sont actuellement utilisés pour tester des candidats médicaments. Cependant, un modèle in vitro serait plus efficace pour le criblage initial des cibles et des composés candidats. Dans cette étude, l’imagerie cellulaire a été utilisée pour quantifier les effets et l’évolution temporelle des lésions à l’exposition au cisplatine dans des cultures d’explants de l’organe de Corti, ainsi que les différences de sensibilité des cellules ciliées et des cellules de soutien face à une agression ototoxique. Les données de cette étude ont montré que ce modèle pouvait être utile afin d’identifier des médicaments candidats et des composés pour le traitement de l’ototoxicité.

Source : Sensorion








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions