Edition du 27-02-2021

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Takeda obtient une licence pour le traitement de la maladie cœliaque de COUR Pharmaceuticals

Publié le mercredi 23 octobre 2019

Takeda obtient une licence pour le traitement de la maladie cœliaque de COUR PharmaceuticalsTakeda et COUR Pharmaceutical ont annoncé que Takeda a obtenu une licence mondiale exclusive pour développer et commercialiser le médicament expérimental CNP-101/TAK-101, une nanoparticule modifiant la réponse immunitaire contenant des gliadines.

Basé sur la plateforme de tolérance immunitaire spécifique à l’antigène de COUR, le TAK-101 est un traitement potentiel de première classe ciblant la réponse immunitaire aberrante dans la maladie cœliaque, une maladie auto-immune grave où l’ingestion de gluten entraîne une inflammation et des lésions dans le petit intestin.

Les résultats d’un essai clinique randomisé, à double insu et contrôlé par placebo, visant à évaluer les marqueurs de l’efficacité et de l’innocuité potentielles du médicament expérimental chez 34 adultes atteints de la maladie cœliaque confirmée, ont été présentés aujourd’hui en résumé à la UEG Week 2019, à Barcelone, Espagne. Au moment de l’inclusion, les patients présentaient une maladie cœliaque bien maîtrisée et confirmée par biopsie. Après l’inclusion, ils ont dû se soumettre à un test de gluten oral. Sur la base de cette étude, Takeda a exercé son option d’acquérir la licence mondiale exclusive du TAK-101.

« Bien que de nombreuses personnes atteintes de la maladie cœliaque puissent gérer leurs symptômes en suivant un régime sans gluten, il n’existe actuellement aucune option de traitement pour ceux qui continuent d’avoir des symptômes « , a déclaré le Dr Asit Parikh, directeur, Unité thérapeutique en gastroentérologie chez Takeda.  » Notre collaboration avec COUR a révélé, pour la première fois, qu’il est possible d’induire une tolérance immunitaire spécifique à un antigène étranger dans les maladies auto-immunes comme la maladie cœliaque. Grâce à notre expertise dans le domaine des maladies inflammatoires, Takeda est bien placée pour poursuivre le développement du TAK-101 dans le but de fournir la première option de traitement approuvée pour les patients atteints de la maladie cœliaque. »

Dans l’essai, les traitements ont été administrés par voie intraveineuse le jour 1 et le jour 8. Le test de provocation au gluten a commencé sept jours après la deuxième administration du traitement et comprenait 12 grammes de gluten par jour pendant trois jours, suivis de 6 grammes de gluten par jour pendant 11 jours. Le principal paramètre d’évaluation était le changement par rapport à la valeur initiale des unités de formation de taches d’interféron gamma (IFN-γ) au jour 6 après la provocation au gluten à l’aide d’un test immunospot aux enzymes de gliadine spécifique à l’interféron-gamma (ELISpot). Ce test est une mesure directe de l’activation systémique des lymphocytes T spécifiques du gluten dans la maladie cœliaque, et le blocage de cette réponse suggère que les personnes atteintes de cette maladie pourraient être protégées des effets de l’exposition au gluten. 34 patients ont été randomisés et traités, 6 ont abandonné le traitement en raison de symptômes liés au gluten, et 28 ont complété le programme de 14 jours de provocation au gluten selon le protocole.

Le critère d’évaluation principal de l’essai a été atteint avec un changement moyen de 2,10 et de 17,57 par rapport aux valeurs initiales d’unités de formation de taches d’interféron gamma avec le TAK-101 et un placebo, respectivement (p=0,0056). On a également observé une tendance à la protection contre les lésions de la muqueuse de l’intestin grêle avec une détérioration de 0,18 pour le TAK-101 comparée à 0,63 pour le placebo (p=0,079). Les effets indésirables les plus fréquents chez les patients recevant le TAK-101 qui dépassaient la fréquence observée chez les patients traités par placebo étaient les nausées, les maux de tête, les douleurs abdominales et le mal de dos. Aucun patient n’a présenté de changements cliniquement significatifs dans les signes vitaux, les laboratoires cliniques de routine ou les cytokines/chimiokines sériques, la prolifération des cellules T spécifiques de la gliadine et la sécrétion de cytokines.

Takeda a l’intention d’entreprendre une étude de détermination de la dose afin d’explorer davantage le potentiel du TAK-101 dans le traitement des patients atteints de la maladie cœliaque sous régime sans gluten, dans le cadre de futurs essais cliniques d’enregistrement. COUR sera en droit de recevoir jusqu’à 420 millions de dollars en paiements futurs et en redevances sur les ventes de tout produit commercialisé découlant de la licence.

« Les données de cette première étude de validation de principe de notre plateforme de nanoparticules conçue pour reprogrammer le système immunitaire sont encourageantes », a déclaré John J. Puisis, PDG de COUR Pharmaceuticals. « Alors que Takeda assume la responsabilité du programme sur la maladie cœliaque, COUR se concentrera sur l’avancement de notre portefeuille de traitements pour une variété d’autres troubles immunitaires allant de la sclérose en plaques aux allergies aux arachides. »

Les nanoparticules modifiant l’immunité brevetées de COUR lient les cellules inflammatoires pour amorcer une reprogrammation immunitaire tolérogène. Le noyau intérieur peut être chargé d’un antigène spécifique de la maladie – dans ce cas, des protéines de gliadine – pour induire la tolérance dans des conditions auto-immunes comme la maladie cœliaque.

Source : Takeda

 








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents