Edition du 20-02-2019

Theraclion : la FDA autorise une étude sur l’association immunothérapie et échothérapie dans le cancer du sein

Publié le mardi 27 juin 2017

Theraclion : la FDA autorise une étude sur l'association immunothérapie et échothérapie dans le cancer du seinTheraclion, société française spécialisée dans l’équipement médical innovant dédié à l’échothérapie, a annoncé que son partenaire de longue date, l’Université de Virginie (UVA) a reçu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) de lancer une nouvelle étude clinique qui vise à évaluer le potentiel de traitement combinant l’échothérapie (appelée également High Intensity Focused Ultrasound, HIFU) avec le pembrolizumab, une molécule récente d’immunothérapie ciblant les récepteurs PD-1.

L’immunothérapie accroit l’efficacité du système immunitaire dans sa lutte contre les cellules tumorales. Les HIFU, qui ont déjà démontré leur efficacité dans le traitement des tumeurs malignes et bénignes, pourraient avoir un impact majeur sur l’efficacité de l’immunothérapie lorsqu’ils sont administrés de manière conjointe, en potentialisant la réponse immunitaire déclenchée par le médicament.

« Les traitements par immunothérapie aident le corps à lutter contre les cellules cancéreuses. Cette nouvelle méthode de traitement devrait avoir beaucoup moins d’effets secondaires que les alternatives thérapeutiques existantes pour le traitement du cancer. Néanmoins, les masses de taille importante et faites de tissus solides sont difficiles d’accès pour le système immunitaire », explique le Dr. Patrick Dillon, professeur agrégé d’hématologie et d’oncologie à l’Université de Virginie, à Charlottesville, aux États-Unis.

« Le traitement HIFU pourrait être utilisé pour prétraiter une tumeur afin d’en réduire le volume global et, peut-être plus important encore, permettre au système immunitaire du patient d’atteindre et de reconnaître les cellules malignes », ajoute le Dr. David Brenin, chef du département de chirurgie du sein, co-directeur du programme Sein de l’université de Virginie, professeur associé en chirurgie de l’école de médecine de UVA.

UVA est pionnière dans la recherche en immunothérapie. Elle a développé le Programme Immunologie / Immunothérapie (IMM) qui mène des recherches remarquables en sciences fondamentales, ainsi que des programmes translationnels hautement collaboratifs pour développer des essais cliniques basés sur ces recherches. Le programme est dirigé par des médecins internationalement reconnus dans le domaine de l’immunothérapie contre le cancer. UVA est équipée du système Echopulse® de Theraclion depuis 2014. L’Echopulse y est actuellement évalué dans le cadre d’une étude de faisabilité aux Etats-Unis pour le traitement non-invasif des adénofibromes du sein.

Alors que les médicaments d’immunothérapie sont maintenant largement utilisés et qu’ils fournissent des résultats spectaculaires dans un certain nombre d’indications, aucun n’a cependant encore démontré d’intérêt pour les femmes atteintes d’un cancer du sein métastatique de stade IV. Le cancer du sein est le cancer le plus souvent diagnostiqué parmi les femmes dans le monde.

Chaque année, le cancer du sein représente 12% de tous les cancers diagnostiqués et est la deuxième cause de mortalité par cancer chez les femmes. En 2012, on comptait environ 1,68 million de nouveaux cas diagnostiqués dans le monde et 520 000 décès. Près d’une femme sur huit développe un cancer du sein invasif au cours de sa vie. Pour les hommes, le risque est d’environ 1 sur 1 000. En dépit de nouveaux procédés de dépistage, d’une meilleure prise de conscience du risque et de traitements thérapeutiques avancés, encore près de 30% des femmes diagnostiquées d’un cancer du sein à un stade précoce développent un cancer du sein métastatique au pronostic défavorable.

« À notre connaissance, ce sera la première étude combinant les HIFU et les molécules d’immunothérapie dans le cancer du sein. Notre système est particulièrement adapté à ce traitement combiné, car c’est le seul système robotisé avec un bras articulé offrant un accès flexible à la cible. Nous sommes impatients de voir les résultats de cette étude car nous nous sommes toujours engagés envers nos clients et nos actionnaires à étendre nos résultats cliniques remarquables dans les tumeurs bénignes vers les maladies cancéreuses », explique David Caumartin, Directeur Général de Theraclion. « C’est une étape cruciale pour les utilisateurs spécialistes du sein, les gynécologues, les oncologues et les radiologues, qui sont impatients d’explorer cette nouvelle voie dans la lutte contre le cancer. »

Source :  Theraclion

 








MyPharma Editions

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Oncologie : Sanofi et NH TherAGuIX s’associent pour la production d’une nanoparticule innovante

Publié le 18 février 2019
Oncologie : Sanofi et NH TherAGuIX s’associent pour la production d'une nanoparticule innovante

AGuIX® est une nanoparticule innovante qui est issue de la découverte de NH TherAGuIX, une start-up française basée à Lyon et créée en 2015 par deux chercheurs, Géraldine Le Duc et Olivier Tillement. Ce médicament radiosensibilisant est en cours de développement clinique dans le traitement des tumeurs solides par radiothérapie, avec une entrée en Phase 2 prochaine sur l’indication des métastases cérébrales.

Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Publié le 15 février 2019
Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), et Sarepta Therapeutics, , société leader dans la médecine de précision génétique pour les maladies rares, ont annoncé le traitement du premier patient dans l’étude clinique internationale de Phase 2/3 (AAVance), évaluant LYS-SAF302, une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

Publié le 14 février 2019
Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

A l’occasion du premier comité de suivi de Ma Santé 2022 à la fin de l’année 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé Dominique Pon responsable stratégique et Laura Létourneau déléguée opérationnelle d’une task force

Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Publié le 14 février 2019
Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Onxeo a annoncé la présentation des résultats de cinq études précliniques démontrant le profil différencié d’AsiDNA™, inhibiteur first-in-class de la réponse aux dommages de l’ADN, renforçant son potentiel en clinique et mettant en évidence son mécanisme d’action unique, lors du prochain Congrès annuel de l’AACR (American Association for Cancer Research), qui se tiendra du 29 mars au 3 avril 2019 à Atlanta (Géorgie), États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions