Edition du 26-01-2021

Accueil » Santé publique » VIH

VIH/sida : l’UE adopte une stratégie de lutte jusqu’à 2013

Publié le lundi 26 octobre 2009

VIH/sida : l’UE adopte une stratégie de lutte jusqu’à 2013En adoptant lundi une nouvelle stratégie pour la période 2009-2013, la Commission souhaite relancer la lutte contre le VIH/sida dans l’Union et ses pays voisins. Entre 2001 et 2007, le nombre de personnes vivant avec le VIH/sida dans l’Union et les pays environnants est passé de 1,5 à 2,2 millions. Près 30 % des séropositifs de l’Union ignorent être infectés par le virus.

« Notre action politique contre le VIH/sida ne peut fléchir. Nous devons encourager chaque individu à assumer ses responsabilités vis-à-vis de lui-même et de ses partenaires, à savoir à parler des pratiques sexuelles sûres, à adopter de telles pratiques et à se soumettre à un test de dépistage du VIH. Néanmoins, cette démarche doit en parallèle respecter les droits de la personne et garantir l’absence de toute discrimination à l’encontre de ceux qui vivent avec le VIH/sida.» a déclaré lundi la Commissaire européenne à la santé, Androulla Vassiliou.

Ainsi, les objectifs globaux de cette nouvelle stratégie européenne sont de réduire le nombre de nouvelles infections par le VIH dans tous les pays européens d’ici 2013; d’améliorer l’accès à la prévention, au traitement, aux soins et à l’accompagnement; et améliorer la qualité de vie des personnes qui vivent avec le VIH/sida, qui sont concernées par cette maladie ou qui y sont le plus vulnérables dans l’Union européenne et les pays voisins de celle-ci.

Prévention : cibler les jeunes
Ainsi, Bruxelles appelle les principaux intervenants, dont les autorités nationales et les organisations non gouvernementales (ONG) à améliorer l’information de la population, et notamment à cibler les jeunes qui n’ont pas bénéficié des campagnes efficaces de communication sur le VIH menées par le passé; à orienter leur action de prévention vers les migrants des pays à forte prévalence du VIH et enfin à améliorer les politiques visant les populations les plus exposées, tout en mettant l’accent sur les droits de l’homme et en luttant contre la discrimination et les préjugés associés au VIH/sida.

Priorité aux populations les plus exposées
Selon la commission, les populations les plus menacées en Europe sont les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, chez lesquels surviennent environ 40 % de l’ensemble des nouvelles infections enregistrées dans l’UE, les migrants venant des régions à forte prévalence et les consommateurs de drogue par voie intraveineuse, chez lesquels sont observés 70 % du total des nouvelles infections dans les pays voisins de l’Union. « Des politiques spécialement conçues pour atteindre ces groupes sont essentielles pour que l’épidémie soit endiguée en Europe », souligne Bruxelles.

30 % des séropositifs ne savent pas qu’ils sont infectés
Enfin, pour la Commission, le nombre de personnes qui ignorent qu’elles sont séropositives est particulièrement préoccupant. Dans l’Union, près de 30 % des séropositifs ne savent pas qu’ils sont infectés et, dans plusieurs pays voisins, cette proportion atteint 70 %. Il s’agit là d’un grave problème pour les décideurs politiques.

Source : commission européenne








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents