Edition du 22-09-2020

Accueil » Industrie » Produits

Virus Zika : Sanofi Pasteur, Fiocruz et le WRAIR vont collaborer pour développer un vaccin

Publié le jeudi 27 octobre 2016

Virus Zika : Sanofi Pasteur, Fiocruz et le WRAIR vont collaborer pour développer un vaccinSanofi et son entité vaccins Sanofi Pasteur ont annoncé qu’ils se sont mis d’accord sur le principe d’une collaboration avec la Fondation Oswaldo Cruz – par l’intermédiaire de son Institut de technologie en immunobiologie connu sous le nom de Bio-Manguinhos/Fiocruz – et le Walter Reed Army Institute of Research (WRAIR) – laboratoire de recherche biomédicale du Département de la défense des Etats-Unis – pour le développement d’un vaccin contre le virus Zika.

Cette collaboration fait suite à la signature, cet été, d’un accord de collaboration en matière de recherche et développement (CRADA, pour Cooperative Research and Development Agreement) entre le WRAIR et Sanofi Pasteur, portant sur la recherche et le développement d’un vaccin contre le virus Zika avec la technologie développée par le WRAIR pour un vaccin purifié à base de virus inactivé (ZPIV).

D’après l’accord de collaboration, Fiocruz, le WRAIR et Sanofi Pasteur envisagent de conjuguer leurs expertises pour lutter contre le virus Zika. Fiocruz, dont les activités viendront compléter celles du WRAIR et de Sanofi Pasteur, apportera des compétences supplémentaires, augmentant ainsi les chances de réussir à développer et à faire homologuer rapidement un vaccin sûr et efficace contre le virus Zika.

Conformément au CRADA qu’il a signé a avec Sanofi Pasteur, le WRAIR fournit son vaccin candidat purifié à base de virus inactivé (ZPIV) à Sanofi Pasteur qui le produit selon les bonnes pratiques de fabrication (BPF) pour les essais cliniques de phase II. Sanofi Pasteur se charge également d’optimiser le processus de production en amont pour améliorer les rendements et de caractériser la préparation vaccinale. Le WRAIR et le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID, Institut américain de l’allergie et des maladies infectieuses), qui fait partie des National Institutes of Health (NIH, Instituts américains de la santé) parraineront et financeront une série d’essais de phase I.

Le mois dernier, la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA – Autorité responsable de la recherche et développement avancés dans le domaine biomédical) du bureau du secrétaire général du Département de la santé et des services sociaux des Etats-Unis a donné son accord pour financer la production d’un vaccin inactivé contre le virus Zika pour un développement de phase II. Sanofi Pasteur s’emploie à mettre en place une stratégie de développement clinique et réglementaire tandis que le WRAIR et le NIAID mènent une série d’essais de phase I avec le vaccin ZPIV. Au-delà du financement de la BARDA relatif aux deux essais cliniques de phase I/II, il existe une option contractuelle lui permettant d’apporter son soutien durant la phase III du développement clinique et industriel.

Dans le cadre de ce partenariat avec le WRAIR, la contribution de Fiocruz pourrait se situer dans différents domaines, notamment le développement du processus de production, la caractérisation du vaccin, les études épidémiologiques, l’évaluation préclinique et clinique du vaccin, ainsi que l’optimisation des essais cliniques.

« Fiocruz, le WRAIR et Sanofi Pasteur ont un long passé de coopération, » a expliqué John Shiver, Docteur ès sciences, Senior Vice-Président R&D chez Sanofi Pasteur. « Il est donc logique que, dans un objectif de santé publique, nous combinions nos compétences et nos ressources sur Zika avec celles de Fiocruz, située au Brésil, au coeur de l’épidémie de Zika et des connaissances dans ce domaine. Nous avons le même objectif: le développement d’un vaccin contre la menace de maladie émergente constituée par le virus Zika ».

Sanofi Pasteur a développé et fournit plusieurs vaccins contre des flavivirus comme les vaccins contre la fièvre jaune, la dengue et l’encéphalite japonaise. L’entreprise a développé son premier vaccin contre la fièvre jaune en 1979 et a vendu depuis plus de 400 millions de doses ; le vaccin est homologué dans plus de 100 pays à travers le monde. En 2010, Sanofi Pasteur a enregistré son premier vaccin contre l’encéphalite japonaise, qui est maintenant homologué dans 14 pays, avec plus de 1,5 million de doses vendues à ce jour. Les vaccins contre la fièvre jaune et contre l’encéphalite japonaise sont tous deux enregistrés dans les pays endémiques et, dans les autres pays, pour les voyageurs. Le tout nouveau vaccin de Sanofi Pasteur contre un flavivirus, Dengvaxia®, est enregistré pour la prévention de la dengue dans 12 pays endémiques, dont le Brésil.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Advanced BioDesign : le Pr. Pierre Tambourin rejoint son conseil scientifique

Publié le 22 septembre 2020
Advanced BioDesign : le Pr. Pierre Tambourin rejoint son conseil scientifique

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, vient d’annoncer que le professeur Pierre Tambourin rejoint la société en tant que membre du conseil scientifique.

Nicox : approbation de la demande d’autorisation d’étude clinique pour ZERVIATE en Chine

Publié le 22 septembre 2020
Nicox : approbation de la demande d’autorisation d’étude clinique pour ZERVIATE en Chine

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour mener des études cliniques de phase 3 sur ZERVIATE™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Neuraxpharm acquiert Buccolam® auprès de Takeda

Publié le 22 septembre 2020
Neuraxpharm acquiert Buccolam® auprès de Takeda

Le groupe Neuraxpharm, société pharmaceutique européenne de premier plan, spécialisée dans le système nerveux central (SNC), a annoncé l’acquisition du médicament de prescription, Buccolam® (midazolam, solution buccale) auprès du laboratoire japonais, Takeda. L’accord entre Neuraxpharm et Takeda comprend les droits mondiaux de Buccolam®. La transaction devrait se conclure d’ici fin 2020, conformément aux conditions légales et réglementaires habituelles.

Ceva Santé animale : Jean-Marcel Ciet nommé Chief Digital Officer

Publié le 21 septembre 2020
Ceva Santé animale : Jean-Marcel Ciet nommé Chief Digital Officer

Pour piloter sa nouvelle direction “Digital & Smart Solutions Accelerator”, Ceva Santé Animale, 5e laboratoire vétérinaire au monde et 1er français, vient de nommer Jean-Marcel Ciet, 33 ans, en qualité de Chief Digital Officer. Il rejoint à ce titre le Comité exécutif pour mener la transformation digitale interne et externe du Groupe.

LEO Pharma vend un portefeuille de quatre produits à Cheplapharm

Publié le 21 septembre 2020
LEO Pharma vend un portefeuille de quatre produits à Cheplapharm

LEO Pharma vient d’annoncer la vente d’un portefeuille de quatre produits non-stratégiques à la société Cheplapharm, une entreprise pharmaceutique familiale basée en Allemagne, pour un montant de 300 millions d’euros. Cet accord représente une étape importante dans le déploiement de la stratégie de LEO Pharma pour 2030, qui renforce l’orientation de la société vers de nouvelles solutions innovantes.

Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Publié le 18 septembre 2020
Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Servier et Precision BioSciences, une société biotechnologique développant des traitements par correction génique in vivo et à base de cellules CAR T allogéniques avec sa plateforme d’édition de génomes ARCUS®, ont annoncé que les sociétés avaient ajouté deux cibles supplémentaires pour le cancer hématologique au-delà de la protéine CD19 ainsi que deux cibles de tumeurs solides à son accord de développement et de licence commerciale concernant son traitement à base de cellules CAR T.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu’à 300 millions de doses de leur vaccin à l’UE

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin à l'UE

Sanofi et GSK ont signé le 18 septembre 2020 un accord définitif avec la Commission européenne (CE) en vue de la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin contre la COVID-19, dès lors que celui-ci sera approuvé. Le candidat-vaccin repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur l’adjuvant développé par GSK.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents