Edition du 18-05-2021

Biogen Idec et Knopp Biosciences : étude de phase III sur dexpramipexole dans le traitement de la SLA

Publié le jeudi 31 mars 2011

Biogen Idec et Knopp Biosciences ont annoncé aujourd’hui le recrutement de leur premier patient dans l’étude EMPOWER, une étude de phase III multinationale visant à évaluer l’efficacité, l’innocuité et la pharmacocinétique du dexpramipexole chez les patients atteints de la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

La SLA, également connue sous le nom de « maladie de Lou-Gehrig » et de « maladie des motoneurones », est une maladie dégénérative et progressive rapide des motoneurones du cerveau et de la moelle épinière. Elle provoque une atrophie et une spasticité musculaire, entraînant un état de faiblesse, une paralysie progressive et, à terme, le décès habituellement provoqué par une insuffisance respiratoire.
Merit Cudkowicz, M.D., MSc, directeur de la MDA ALS Clinic au Massachusetts General Hospital, et directeur de recherche de l’étude EMPOWER, a déclaré : « La SLA est un trouble sérieux qui touche les patients dans la fleur de l’âge et pour qui il existe un besoin urgent de nouveaux traitements efficaces. Ces dernières années, la recherche en matière de SLA a explosé et cela nous a permis de mieux comprendre la maladie et de tracer une voie potentielle pour la découverte et le développement de nouveaux traitements de la SLA ».

EMPOWER est un essai de phase III randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo, en contrôle parallèle et multicentrique qui vise à évaluer l’innocuité et l’efficacité du dexpramipexole chez les personnes atteintes d’une SLA familiale ou sporadique. Environ 804 patients seront randomisés selon un ratio de 1/1 pour recevoir une dose de 150 mg de dexpramipexole deux fois par jour ou un placebo et seront suivis sur une période de 12 mois au minimum. Les chercheurs ont également la possibilité de maintenir le traitement selon la norme actuelle de traitement de la SLA pour tous les patients recrutés. L’objectif principal sera évalué à l’aide d’un classement commun des résultats fonctionnels ajustés pour la mortalité suivant l’échelle d’évaluation fonctionnelle de la SLA révisée (ALSFRS-R), un instrument d’évaluation validé utilisé par les médecins pour surveiller la progression du handicap chez les patients atteints de SLA.

« Biogen Idec est déterminée à travailler avec la communauté de la SLA pour trouver de nouvelles options thérapeutiques pour cette maladie mortelle et améliorer la vie des personnes qui en sont atteintes », a déclaré Alfred Sandrock, MD, Ph.D., premier vice-président du développement chez Biogen Idec. « Sur la base des données prometteuses d’essais cliniques antérieurs, nous croyons que le dexpramipexole peut apporter une avancée significative pour les personnes souffrant de la SLA, et nous allons explorer pleinement son potentiel en tant que nouveau traitement pour cette maladie dévastatrice. »
Michael Bozik, MD, président-directeur général de Knopp, commente : « Knopp Biosciences est très heureuse de constater l’entrée du dexpramipexole en phase III de développement avec le lancement de l’étude EMPOWER. Les propriétés prometteuses du dexpramipexole ont rassemblé un réseau multinational de chercheurs et coordonnateurs d’essais motivés, engagés à déterminer si ce médicament peut réaliser son potentiel de traitement pour les patients atteints de SLA. »

Biogen Idec a convenu avec la FDA (Food and Drug Administration) des États-Unis, d’adopter un protocole d’évaluation spécial (PES) pour la conception de l’essai clinique de Phase III du dexpramipexole. En vertu d’un PES, la FDA évalue un protocole d’essai clinique pour déterminer son adéquation aux exigences actuelles en matière scientifique et réglementaire pour une demande potentielle de mise sur le marché d’un nouveau médicament.  Le premier patient traité dans le cadre de l’étude EMPOWER débloquera un paiement d’étape de 10 millions USD de Biogen Idec à Knopp.

Source : Biogen Idec et Knopp Biosciences LLC








MyPharma Editions

COVID-19 : OSE Immunotherapeutics obtient un nouveau financement public de 10,7 millions d’euros pour le développement de son vaccin multi-cibles et multi-variants

Publié le 18 mai 2021
COVID-19 : OSE Immunotherapeutics obtient un nouveau financement public de 10,7 millions d’euros pour le développement de son vaccin multi-cibles et multi-variants

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir obtenu un financement public de 10,7 millions d’euros dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt « Capacity Building », opéré pour le compte de l’état par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et du plan France Relance afin de soutenir le programme de développement de CoVepiT, son vaccin multi-variants contre la COVID-19 en cours de Phase 1 clinique.

Advicenne : la FDA accepte le protocole modifié de l’étude de phase III pour son traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd)

Publié le 18 mai 2021
Advicenne : la FDA accepte le protocole modifié de l'étude de phase III pour son traitement de l'acidose tubulaire rénale distale (ATRd)

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé l’acceptation par la Food and Drug Administration (FDA – autorité de santé américaine) du protocole modifié de l’essai pivot de phase III mené aux États-Unis avec ADV7103 (Sibnayal™) dans l’acidose tubulaire rénale distale primaire (ATRd).

COVID-19 : l’essai de phase II du candidat-vaccin de Sanofi et GSK induit une forte réponse immunitaire chez les adultes

Publié le 17 mai 2021
COVID-19 : l’essai de phase II du candidat-vaccin de Sanofi et GSK induit une forte réponse immunitaire chez les adultes

Dans le cadre d’une étude de phase II menée auprès de 722 volontaires, le candidat-vaccin recombinant avec adjuvant contre la COVID-19 de Sanofi et GSK a induit la production de concentrations élevées d’anticorps neutralisants chez les adultes, toutes tranches d’âge confondues, à des niveaux comparables à ceux observés chez des personnes qui s’étaient rétablies d’une infection COVID-19. Une étude pivot internationale de phase III devrait débuter dans les prochaines semaines.

GenSight Biologics : Françoise de Craecker nommée à son Conseil d’administration

Publié le 17 mai 2021
GenSight Biologics : Françoise de Craecker nommée à son Conseil d’administration

GenSight Biologics, société biopharmaceutique dédiée au développement et à la commercialisation de thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux central, a annoncé la nomination de Françoise de Craecker à son Conseil d’administration, en remplacement de Natalie Mount. Mme de Craecker rejoint le Conseil en qualité d’administrateur indépendant.

Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Publié le 14 mai 2021
Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, vient d’annoncer avoir terminé avec succès le premier volet d’un accord de recherche en trois parties pour la caractérisation génétique des banques de cellules de Sanofi.

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents