Edition du 26-10-2020

Biogen Idec et Knopp Biosciences : étude de phase III sur dexpramipexole dans le traitement de la SLA

Publié le jeudi 31 mars 2011

Biogen Idec et Knopp Biosciences ont annoncé aujourd’hui le recrutement de leur premier patient dans l’étude EMPOWER, une étude de phase III multinationale visant à évaluer l’efficacité, l’innocuité et la pharmacocinétique du dexpramipexole chez les patients atteints de la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

La SLA, également connue sous le nom de « maladie de Lou-Gehrig » et de « maladie des motoneurones », est une maladie dégénérative et progressive rapide des motoneurones du cerveau et de la moelle épinière. Elle provoque une atrophie et une spasticité musculaire, entraînant un état de faiblesse, une paralysie progressive et, à terme, le décès habituellement provoqué par une insuffisance respiratoire.
Merit Cudkowicz, M.D., MSc, directeur de la MDA ALS Clinic au Massachusetts General Hospital, et directeur de recherche de l’étude EMPOWER, a déclaré : « La SLA est un trouble sérieux qui touche les patients dans la fleur de l’âge et pour qui il existe un besoin urgent de nouveaux traitements efficaces. Ces dernières années, la recherche en matière de SLA a explosé et cela nous a permis de mieux comprendre la maladie et de tracer une voie potentielle pour la découverte et le développement de nouveaux traitements de la SLA ».

EMPOWER est un essai de phase III randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo, en contrôle parallèle et multicentrique qui vise à évaluer l’innocuité et l’efficacité du dexpramipexole chez les personnes atteintes d’une SLA familiale ou sporadique. Environ 804 patients seront randomisés selon un ratio de 1/1 pour recevoir une dose de 150 mg de dexpramipexole deux fois par jour ou un placebo et seront suivis sur une période de 12 mois au minimum. Les chercheurs ont également la possibilité de maintenir le traitement selon la norme actuelle de traitement de la SLA pour tous les patients recrutés. L’objectif principal sera évalué à l’aide d’un classement commun des résultats fonctionnels ajustés pour la mortalité suivant l’échelle d’évaluation fonctionnelle de la SLA révisée (ALSFRS-R), un instrument d’évaluation validé utilisé par les médecins pour surveiller la progression du handicap chez les patients atteints de SLA.

« Biogen Idec est déterminée à travailler avec la communauté de la SLA pour trouver de nouvelles options thérapeutiques pour cette maladie mortelle et améliorer la vie des personnes qui en sont atteintes », a déclaré Alfred Sandrock, MD, Ph.D., premier vice-président du développement chez Biogen Idec. « Sur la base des données prometteuses d’essais cliniques antérieurs, nous croyons que le dexpramipexole peut apporter une avancée significative pour les personnes souffrant de la SLA, et nous allons explorer pleinement son potentiel en tant que nouveau traitement pour cette maladie dévastatrice. »
Michael Bozik, MD, président-directeur général de Knopp, commente : « Knopp Biosciences est très heureuse de constater l’entrée du dexpramipexole en phase III de développement avec le lancement de l’étude EMPOWER. Les propriétés prometteuses du dexpramipexole ont rassemblé un réseau multinational de chercheurs et coordonnateurs d’essais motivés, engagés à déterminer si ce médicament peut réaliser son potentiel de traitement pour les patients atteints de SLA. »

Biogen Idec a convenu avec la FDA (Food and Drug Administration) des États-Unis, d’adopter un protocole d’évaluation spécial (PES) pour la conception de l’essai clinique de Phase III du dexpramipexole. En vertu d’un PES, la FDA évalue un protocole d’essai clinique pour déterminer son adéquation aux exigences actuelles en matière scientifique et réglementaire pour une demande potentielle de mise sur le marché d’un nouveau médicament.  Le premier patient traité dans le cadre de l’étude EMPOWER débloquera un paiement d’étape de 10 millions USD de Biogen Idec à Knopp.

Source : Biogen Idec et Knopp Biosciences LLC








MyPharma Editions

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie du TREMFYA® dans l’arthrite psoriasique active dans l’UE

Publié le 26 octobre 2020
Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie du TREMFYA® dans l’arthrite psoriasique active dans l’UE

Janssen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l’utilisation élargie du TREMFYA® (guselkumab) pour le traitement des patients adultes atteints d’arthrite psoriasique (AP) active dans l’UE. Actuellement, le guselkumab est autorisé dans l’UE pour le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère chez les adultes candidats à une thérapie systémique.1

COVID-19 : IAVI, Merck et Serum Institute of India unissent leurs forces pour développer des anticorps monoclonaux

Publié le 26 octobre 2020
COVID-19 : IAVI, Merck et Serum Institute of India unissent leurs forces pour développer des anticorps monoclonaux

IAVI, une organisation de recherche scientifique à but non lucratif, et Serum Institute of India, un chef de file de la fabrication des vaccins et agents biologiques, ont annoncé avoir signé un accord avec le groupe Merck, en vue de développer des anticorps monoclonaux neutralisants (AMN) du SARS-CoV-2 coinventés par IAVI et Scripps Research en tant qu’interventions innovantes pour riposter contre la pandémie de COVID-19.

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents