Edition du 16-10-2021

Déficit de la Sécu: comment limiter les dégâts

Publié le mercredi 16 septembre 2009

Déficit de la Sécu: comment limiter les dégâtsTrès forte chute des recettes, faute de cotisations sociales en net recul: le gouvernement cherche à contenir le déficit de l’assurance maladie estimé à10 milliards d’euros à la fin de l’année. Examen des pistes possibles.

Affections longue durée (ALD). C’est la “bombe” du dossier.  Les 9,8 millions de personnes bénéficiant du régime des ALD (affections longue durée prises en charge à 100 % des frais médicaux ) représentent 65 % des dépenses d’assurance-maladie. La Sécu avait déjà tenté de dérembourser certains médicaments pour les patients en ALD : le tollé soulevé avait convaincu la Sécu de faire marche arrière. Le mistigri est à présent entre les mains de la Haute autorité de santé qui propose de revoir à échéance fixe les critères de prise en charge en ALD. L’idée des financeurs publics est de fermer autant que possible le robinet des entrées et d’ouvrir en grand les vannes des sorties. L’affaire n’est pas gagnée.

Hausse du forfait hospitalier. Il est fixé à 16 euros par jour d’hospitalisation, inégalement pris en charge par les mutuelles et les complémentaires santé. Le gouvernement a un peu cafouillé sur la fourchette de hausse qui sera finalement retenue. En gros, la somme de 20 euros/jour serait retenue, même si la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, trouve ce chiffre “beaucoup trop élevé”. L’annonce de cette augmentation a soulevé un tollé au sein des associations de patients, de l’opposition et même de la majorité. Pour mémoire, rappelons qu’en réalité peu de malades paient réellement le forfait hospitalier, le champ des exceptions étant particulièrement large. Economie attendue: 400 millions d’euros. Une paille, politiquement couteuse.

Baisse du taux de remboursement de certains médicaments. Depuis plusieurs années, le gouvernement cherche à contenir ces dépenses, notamment par une politique de déremboursement des médicaments à « service médical rendu insuffisant” (SMR). La HAS planche sur le sujet. Objectif: baisser le remboursement de certaines spécialités à vignette bleue de 35 % à 15 %. Une baisse des prix de certains génériques n’est pas exclue. Pas exclue non plus, une “contribution exceptionnelle” des laboratoires pharmaceutiques: généralement fixée à 1 ou 1,5 milliard d’euros, le prix du financement de la pandémie grippale, par exemple. Peu appréciée des labos, cette taxe récurrente est en revanche très populaire.

CSG.
Pas question d’ une augmentation de la Contribution sociale généralisée (CSG). Le gouvernement préfère s’en tenir à sa politique de rustines, pour d’évidentes raisons politiques: après l’instauration des franchises médicales en 2007, et la taxe d’un milliard d’euros sur le chiffre d’affaires des mutuelles en 2008, le gouvernement -un peu désespérément- cherche de nouvelles pistes. Premières indications dévoilées le 1er octobre, devant la Commission des comptes de la Sécurité sociale.

Une dégradation “sans précédent” en 2009. Morale de l’histoire: pour Philippe Seguin, Premier président de la Cour des comptes, « il est en effet évident que la crise et les réponses qui lui ont été apportées ont désormais, en 2009, et auront encore en 2010 un impact majeur sur les comptes sociaux. »  Le déficit allant sans doute dépasser les 20 milliards. La Cour émet ainsi 52 recommandations allant de la gestion des hôpitaux au calcul des droits à la retraite des  femmes ayant eu des enfants, en passant par le renfort du contrôle des ALD (Affections de longue durée).

Hervé KARLESKIND
HKConseils.com








MyPharma Editions

Ophtalmologie : Intellia Therapeutics et SparingVision collaborent pour le développement de nouvelles thérapies oculaires CRISPR/Cas9

Publié le 15 octobre 2021
Ophtalmologie : Intellia Therapeutics et SparingVision collaborent pour le développement de nouvelles thérapies oculaires CRISPR/Cas9

Intellia Therapeutics, société au stade clinique leader dans l’édition génomique, spécialisée dans le développement de traitements utilisant la technologie CRISPR/Cas9 in vivo et ex vivo, et SparingVision, société spécialisée en médecine génomique des maladies oculaires, ont annoncé avoir conclu un partenariat stratégique afin de développer de nouveaux traitements génomiques en ophtalmologie utilisant la technologie CRISPR/Cas9.

Onxeo étoffe son conseil d’administration avec deux personnalités reconnues du secteur de la santé

Publié le 15 octobre 2021
Onxeo étoffe son conseil d'administration avec deux personnalités reconnues du secteur de la santé

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé la nomination du Dr Robert L. Coleman et du Dr Jacques Mallet en tant que membres indépendants du conseil d’administration.

Néovacs annonce l’acquisition de l’ancien site du laboratoire Servier à Suresnes

Publié le 14 octobre 2021
Néovacs annonce l'acquisition de l'ancien site du laboratoire Servier à Suresnes

Néovacs vient d’annoncer l’acquisition de l’ancien immeuble du laboratoire Servier situé à Suresnes (92). Comme annoncé le 6 septembre 2021, dans le cadre de son programme pluriannuel d’investissements, Néovacs a décidé d’acquérir un site immobilier afin de regrouper l’ensemble de ses équipes ainsi qu’une pépinière d’entreprises évoluant dans le domaine de la recherche médicale (BioTech ou MedTech).

Adocia : son partenaire Tonghua Dongbao reçoit l’autorisation de débuter l’essai de Phase 3 de l’insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine

Publié le 14 octobre 2021
Adocia : son partenaire Tonghua Dongbao reçoit l'autorisation de débuter l'essai de Phase 3 de l'insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine

Adocia, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de formulations innovantes de protéines et de peptides, a annoncé que son partenaire Tonghua Dongbao a reçu l’autorisation du centre d’évaluation des médicaments (Center for Drug Evaluation – CDE) de l’administration nationale chinoise des produits médicaux (China National Medical Products Administration – NMPA) de mener l’essai de Phase 3 de BioChaperone® Lispro, une insuline ultra-rapide pour le traitement du diabète de type 1 et de type 2.

Le Leem signe une convention de partenariat avec le Pôle BFCare en région Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 14 octobre 2021
Le Leem signe une convention de partenariat avec le Pôle BFCare en région Bourgogne-Franche-Comté

L’écosystème des entreprises de santé en région Bourgogne-Franche-Comté, dont le Pôle BFCare est un acteur majeur, est très actif, et tout particulièrement la Métropole de Dijon dont le territoire regroupant 100 entreprises, 4000 emplois et 1,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires consolidé, est le premier pôle régional.

Genomic Vision : Thierry HUET nommé au poste de Directeur R&D

Publié le 14 octobre 2021
Genomic Vision : Thierry HUET nommé au poste de Directeur R&D

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui la nomination du Dr. Thierry HUET au poste de Directeur de la Recherche et du Développement.

Les Hospices Civils de Lyon et Sanofi signent un partenariat stratégique

Publié le 12 octobre 2021
Les Hospices Civils de Lyon et Sanofi signent un partenariat stratégique

Le 26 juillet 2021, les Hospices Civils de Lyon et Sanofi ont signé un accord-cadre, dans l’objectif de mettre en place des programmes de développement clinique et de santé publique, et de soutenir des projets scientifiques ambitieux d’intérêt commun, en particulier dans le domaine de la vaccinologie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents