Edition du 04-03-2021

Déficit de la Sécu: comment limiter les dégâts

Publié le mercredi 16 septembre 2009

Déficit de la Sécu: comment limiter les dégâtsTrès forte chute des recettes, faute de cotisations sociales en net recul: le gouvernement cherche à contenir le déficit de l’assurance maladie estimé à10 milliards d’euros à la fin de l’année. Examen des pistes possibles.

Affections longue durée (ALD). C’est la “bombe” du dossier.  Les 9,8 millions de personnes bénéficiant du régime des ALD (affections longue durée prises en charge à 100 % des frais médicaux ) représentent 65 % des dépenses d’assurance-maladie. La Sécu avait déjà tenté de dérembourser certains médicaments pour les patients en ALD : le tollé soulevé avait convaincu la Sécu de faire marche arrière. Le mistigri est à présent entre les mains de la Haute autorité de santé qui propose de revoir à échéance fixe les critères de prise en charge en ALD. L’idée des financeurs publics est de fermer autant que possible le robinet des entrées et d’ouvrir en grand les vannes des sorties. L’affaire n’est pas gagnée.

Hausse du forfait hospitalier. Il est fixé à 16 euros par jour d’hospitalisation, inégalement pris en charge par les mutuelles et les complémentaires santé. Le gouvernement a un peu cafouillé sur la fourchette de hausse qui sera finalement retenue. En gros, la somme de 20 euros/jour serait retenue, même si la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, trouve ce chiffre “beaucoup trop élevé”. L’annonce de cette augmentation a soulevé un tollé au sein des associations de patients, de l’opposition et même de la majorité. Pour mémoire, rappelons qu’en réalité peu de malades paient réellement le forfait hospitalier, le champ des exceptions étant particulièrement large. Economie attendue: 400 millions d’euros. Une paille, politiquement couteuse.

Baisse du taux de remboursement de certains médicaments. Depuis plusieurs années, le gouvernement cherche à contenir ces dépenses, notamment par une politique de déremboursement des médicaments à « service médical rendu insuffisant” (SMR). La HAS planche sur le sujet. Objectif: baisser le remboursement de certaines spécialités à vignette bleue de 35 % à 15 %. Une baisse des prix de certains génériques n’est pas exclue. Pas exclue non plus, une “contribution exceptionnelle” des laboratoires pharmaceutiques: généralement fixée à 1 ou 1,5 milliard d’euros, le prix du financement de la pandémie grippale, par exemple. Peu appréciée des labos, cette taxe récurrente est en revanche très populaire.

CSG.
Pas question d’ une augmentation de la Contribution sociale généralisée (CSG). Le gouvernement préfère s’en tenir à sa politique de rustines, pour d’évidentes raisons politiques: après l’instauration des franchises médicales en 2007, et la taxe d’un milliard d’euros sur le chiffre d’affaires des mutuelles en 2008, le gouvernement -un peu désespérément- cherche de nouvelles pistes. Premières indications dévoilées le 1er octobre, devant la Commission des comptes de la Sécurité sociale.

Une dégradation “sans précédent” en 2009. Morale de l’histoire: pour Philippe Seguin, Premier président de la Cour des comptes, « il est en effet évident que la crise et les réponses qui lui ont été apportées ont désormais, en 2009, et auront encore en 2010 un impact majeur sur les comptes sociaux. »  Le déficit allant sans doute dépasser les 20 milliards. La Cour émet ainsi 52 recommandations allant de la gestion des hôpitaux au calcul des droits à la retraite des  femmes ayant eu des enfants, en passant par le renfort du contrôle des ALD (Affections de longue durée).

Hervé KARLESKIND
HKConseils.com








MyPharma Editions

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€ pour son lancement

Publié le 4 mars 2021
Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€  pour son lancement

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, vient d’annoncer son lancement avec une levée de fonds de 50 M€ réalisée auprès de Bpifrance, Kurma Partners, Angelini Pharma, Evotec et l’Institut Pasteur. Argobio aura pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu’à la création de sociétés et leur financement par une série A.

Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Publié le 4 mars 2021
Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent® (dupilumab) comme traitement additionnel de l’asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans.

GeNeuro : approbation du DSMB pour la poursuite de son étude de Phase 2 évaluant le temelimab dans la SEP

Publié le 4 mars 2021
GeNeuro : approbation du DSMB pour la poursuite de son étude de Phase 2 évaluant le temelimab dans la SEP

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements ciblant des facteurs clés de progression des maladies neurodégénératives auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé que le Comité de surveillance et de suivi (Drug Safety Monitoring Board, ou DSMB) a autorisé la poursuite, comme prévu et sans modification, de l’étude de Phase 2 évaluant le temelimab chez des patients atteints de sclérose en plaques (SEP).

MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Publié le 3 mars 2021
MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Entreprise mondiale consacrée à la recherche indépendante en cancérologie, MEDSIR a lancé l’essai clinique phase II PECATI, qui vise à explorer une nouvelle option de traitement pour les patients atteints de tumeurs thymiques avancées, un cancer peu fréquent. L’étude évaluera l’efficacité et la sécurité de l’association de pembrolizumab et de lenvatinib chez des patients atteints de carcinome thymique ou de thymome B3 métastatique.

CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

Publié le 3 mars 2021
CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

CVasThera, société biopharmaceutique spécialisée dans la R&D de médicaments innovants pour les pathologies cardiovasculaires et intestinales, vient d’annoncer une levée de fonds de 1,3 million d’euros lors d’un tour de table d’amorçage. Cette levée vient tripler l’apport en fonds propres et le capital de la société, sécurisant ainsi le financement nécessaire à la réalisation des études précliniques pour le composé CVT120165, un candidat médicament dans le traitement de la maladie de Crohn.

VIH : les chercheurs d’Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Publié le 3 mars 2021
VIH : les chercheurs d'Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Abbott a annoncé le 2 mars qu’une équipe de scientifiques a découvert en République démocratique du Congo (RDC) un nombre inhabituellement élevé de personnes testées positives en anticorps VIH, mais dont la charge virale est faible ou non détectable et ce, sans aucun traitement antirétroviral. Ces personnes sont appelées contrôleurs d’élite du VIH.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents