Edition du 25-03-2019

Genticel : feu vert de la FDA pour un essai clinique de phase 1 aux Etats-Unis pour son vaccin ProCervix

Publié le mardi 16 juin 2015

Genticel, société française de biotechnologie, a annoncé mardi que la Food and Drug Administration (FDA) a accordé l’autorisation (Investigational New Drug – IND) de réaliser un essai clinique de phase 1 pour ProCervix (GTL001) aux Etats-Unis chez des patientes affectées par HPV16 et/ou 18, les deux types du virus HPV responsables de 70% des cancers du col de l’utérus.

Cette étude de phase 1 doit permettre d’évaluer le profil de tolérance et de sécurité du vaccin thérapeutique ProCervix (GTL001) auprès de 20 femmes âgées de 25 à 65 ans, porteuses des types HPV16 et/ou 18 du virus. Trois centres investigateurs recruteront ces patientes durant le deuxième semestre 2015.

Diane M. Harper, MD, MPH, MS, sera l’investigateur principal aux Etats-Unis de l’étude clinique de phase 1 de ProCervix (GTL001). Scientifique, enseignante et clinicienne de renommée internationale dans la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies associées au virus HPV, le Professeur. Harper est titulaire de la chaire de la fondation Gradie and Mary Rowntree, et dirige le département de médecine gériatrique et familiale, de gynécologie et d’obstétrique à l’Université de Louisville (Kentucky).

« Cet essai clinique nous fournira des données importantes sur l’innocuité et la tolérance de ProCervix grâce au recrutement de patientes dont la tranche d’âge est plus étendue que celle de nos études européennes », déclare Sophie Olivier, Directeur Médical de Genticel. « Les résultats de l’étude de phase 1 aux Etats-Unis, associés à ceux de l’étude de phase 2 en Europe, dont le recrutement est terminé, nous permettront de concevoir les études suivantes du développement clinique de ProCervix en Europe et aux Etats-Unis. »

Genticel a déjà obtenu des résultats prometteurs en termes d’innocuité, de tolérance et d’immunogénicité dans le cadre de l’étude de phase 1 de ProCervix effectuée en Europe auprès de 47 patientes. Sur la base de ces données, la société a lancé en 2014 un essai clinique de phase 2 afin d’évaluer l’efficacité de ProCervix pour éradiquer le virus HPV chez 239 patientes âgées de 25 à 50 ans. Toutes les patientes ont été recrutées dès novembre 2014. Les premières données d’efficacité de cet essai de phase 2 seront disponibles au cours du premier semestre 2016.

« Cette autorisation représente une avancée significative pour Genticel car l’essai clinique de phase 1 qui va débuter pour ProCervix est notre première étude aux Etats-Unis », ajoute Benedikt Timmerman, Président du Directoire de Genticel. « Cette avancée renforce notre confiance dans la stratégie clinique mise en œuvre et démontre par ailleurs la capacité de Genticel à maitriser chaque étape majeure du développement de son pipeline. »

Genticel a récemment obtenu des résultats positifs de preuve de concept préclinique pour son candidat vaccin thérapeutique multivalent HPV (GTL002) qui cible six des types de virus HPV les plus oncogènes, et dont l’essai de phase 1 en Europe pourrait débuter dès 2017. Avec GTL001 et GTL002, Genticel est la première société à disposer d’un pipeline progressif de vaccins thérapeutiques HPV destiné aux millions de femmes affectées par ce besoin médical non résolu.

Source : Genticel








MyPharma Editions

Le Fonds de dotation AbbVie Santé & Perspectives lance deux appels à projets pour 2019

Publié le 25 mars 2019
Le Fonds de dotation AbbVie Santé & Perspectives lance deux appels à projets pour 2019

AbbVie France vient de créer le fonds de dotation AbbVie Santé & Perspectives pour favoriser et soutenir l’émergence de projets concrets et de travaux de recherche, scientifique ou dans les sciences sociales, afin de développer des solutions de santé innovantes sur l’ensemble du territoire dans les aires thérapeutiques de l’hépatite C, de l’onco-hématologie, de l’immunologie et des neurosciences.

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019
Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions