Edition du 22-05-2018

Hybrigenics reçoit un brevet européen protégeant des inhibiteurs de la protéase spécifique de l’USP8

Publié le mercredi 7 juin 2017

Hybrigenics reçoit un brevet européen protégeant des inhibiteurs  de la protéase spécifique de l'USP8Hybrigenics a annoncé la délivrance d’un brevet européen protégeant une nouvelle série de petites molécules inhibant l’Ubiquitin-Specific Protease 8 (USP8). A cette occasion, le groupe biopharmaceutique met en avant le potentiel d’USP8 en tant que cible thérapeutique innovante pour la découverte de médicaments contre le cancer du poumon et la maladie de Cushing.

La recherche pionnière d’Hybrigenics dans le domaine des protéases spécifiques de l’ubiquitine (« Ubiquitin-Specific Proteases », USPs) a déjà abouti à la délivrance mondiale de nombreux brevets protégeant deux séries d’inhibiteurs spécifiques d’USP7. Un de ces composés s’est montré actif dans des modèles précliniques de leucémie lymphoïde chronique humaine. Hybrigenics a en outre découvert une modification chimique innovante qui permet de passer de l’inhibition d’USP7 à celle d’USP8 et vient de recevoir la délivrance d’un brevet européen protégeant une série d’inhibiteurs d’USP8 dérivant de ses propres inhibiteurs d’USP7 dont elle est déjà propriétaire. L’HBX 96,819, le lead inhibiteur d’USP8 d’Hybrigenics, servira de base à l’optimisation chimique de la série.

L’USP8 est un facteur clé dans le recyclage cellulaire du récepteur de l’Epidermal Growth Factor (EGFR), une cible thérapeutique importante en oncologie : les petites molécules inhibitrices de l’EGFR, telles que le géfitinib (Iressa®, AstraZeneca) ou l’erlotinib (Tarceva®, Roche), étant largement utilisées dans le traitement des stades avancés du cancer du poumon. Une collaboration1,2 entre des chercheurs américains et coréens a établi que ce recyclage contribue à la résistance des cellules de cancer de poumon aux inhibiteurs d’EGFR. Ils ont ainsi montré que l’HBX 96,819 tue les cellules de lignées humaines de cancer de poumon en cultures in vitro, ou in vivo sous forme de xénogreffes implantées sur des souris, indépendamment de leur résistance au géfitinib.

Dans un tout autre domaine, des mutations activatrices d’USP8 ont récemment été retrouvées dans au moins 35% des cas humains de la maladie de Cushing (MC), qui se caractérise par la prolifération non-cancéreuse de certaines cellules de l’hypophyse responsables de la sécrétion d’hormone corticotrope (ACTH pour « adrenocorticotropic hormone »). Le rôle physiologique de l’ACTH est de stimuler la sécrétion de cortisol par les glandes surrénales. Dans la MC, les cellules à ACTH prolifèrent pour former des tumeurs bénignes qui sécrètent trop d’ACTH, ce qui entraîne en permanence des niveaux trop élevés de cortisol. En conséquence, les malades atteints de MC souffrent d’obésité, de l’aspect caractéristique rond et bouffi du visage, de diabète, de troubles de la reproduction et de risques cardiovasculaires accrus. Dans le modèle in vitro de MC, constitué de cellules AtT20 en culture, l’HBX 96,819 a freiné la prolifération cellulaire et réduit la sécrétion d’ACTH3.

« L’USP8 a émergé ces toutes dernières années comme une cible thérapeutique intéressante pour deux applications totalement différentes : les cancers du poumon, ou d’autres organes, devenus résistants aux traitements anti-EGFR et, de façon beaucoup plus surprenante, la maladie de Cushing. Hybrigenics, forte de son brevet européen délivré récemment, se positionne à l’avant-garde de l’inhibition d’USP8 par des petites molécules dans ces deux indications nouvelles, en complément de son intérêt de longue date pour les inhibiteurs d’USP7 en hémato-oncologie, » conclut Rémi Delansorne, Directeur général d’Hybrigenics.

1 Jeong C.H., J. Cancer Prev., 2015; 2 Byun et al., Clin. Cancer Res., 2013; 3 Jian et al., Chin. Med. J., 2016

Source : Hybrigenics








MyPharma Editions

TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

Publié le 22 mai 2018
TxCell fera plusieurs présentations lors de la 1ère conférence scientifique dédiée aux Tregs

TxCell, société qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l’inflammation, l’auto-immunité et la transplantation, a annoncé qu’elle présentera à plusieurs reprises au premier Treg Directed Therapies Summit, qui se tiendra à Boston, aux États-Unis, du 22 au 24 mai 2018.

Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Publié le 22 mai 2018
Sensorion : le Professeur Christine Petit prend la tête du Conseil scientifique

Sensorion, la société de biotechnologie basée à Montpellier et spécialisée dans le développement de traitements contre les maladies de l’oreille interne, a annoncé la nomination du Professeur Christine Petit, docteur en médecine et docteur es-sciences en tant que Présidente de son Conseil Scientifique.

Oncodesign : publication d’un abstract à l’occasion du 54e congrès de l’ASCO

Publié le 22 mai 2018
Oncodesign : publication d’un abstract à l’occasion du 54e congrès de l’ASCO

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé la publication d’un abstract présentant des résultats intermédiaires sur 12 patients pour son étude clinique utilisant son premier radiotraceur, à l’occasion du 54ème congrès mondial de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) à Chicago, aux États-Unis.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l’EMA (avril 2018)

Publié le 18 mai 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l'EMA (avril 2018)

Dans un point d’information, l’ANSM revient sur la réunion du 24-27 avril 2018 du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 4 avis favorables de PIPs, dans les indications suivantes :

Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Publié le 18 mai 2018
Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Le groupe Pierre Fabre a annoncé l’extension de son accord de partenariat avec Roche dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie pour W0101, un anticorps conjugué (ADC). Cet ADC, découvert et développé par l’Institut de Recherche Pierre Fabre, cible le récepteur du facteur de croissance analogue à l’insuline de type 1 (IGF-1R).

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l’eczéma chez les adolescents

Publié le 17 mai 2018
Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l'eczéma chez les adolescents

Sanofi et Regeneron ont annoncé qu’un essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’adolescents (de 12 à 17 ans) souffrant de dermatite atopique modérée à sévère a atteint son critère d’évaluation principal et plusieurs critères d’évaluation secondaires importants. Une demande d’approbation réglementaire devrait être présentée aux États-Unis au 3ème trimestre 2018 pour les patients âgés de 12 à 17 ans.

Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Publié le 17 mai 2018
Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Yannick Jégou a succédé le 17 avril dernier à Matthieu Guéry à la présidence de DASTRI*, l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des déchets de soins perforants des patients en auto-traitement et des utilisateurs d’autotests de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles. Yannick Jégou est Directeur de la qualité au sein du laboratoire Teva Santé, et administrateur de DASTRI depuis 2012.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions