Edition du 22-02-2019

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Janssen : des données positives de Phase 2 sur erdafitinib dans le carcinome urothélial métastatique

Publié le mardi 12 juin 2018

Janssen : des données positives de Phase 2 sur erdafitinib dans le carcinome urothélial métastatiqueLes laboratoires Janssen ont présenté au cours de l’ASCO des données issues d’une étude de Phase 2 qui montrent que le traitement par erdafitinib a permis d’obtenir des réponses durables chez des patients atteints d’un carcinome urothélial localement avancé non opérable ou métastatique (CUm) et porteurs d’altérations des récepteurs du facteur de croissance des fibroblastes (FGFR).

Pour cette pathologie, le besoin médical est important et actuellement non totalement couvert avec les traitements disponibles. L’erdafitinib est un pan-inhibiteur de la tyrosine kinase des FGFR à prise quotidienne unique par voie orale.1 Les “FGFR” sont des protéines de la membrane cellulaire susceptibles de contribuer au développement du cancer si elles sont altérées.1 Ces protéines sont altérées chez environ 20% des patients atteints de CUm.1 Ces données ont été présentées à l’occasion du Congrès annuel de la Société américaine d’oncologie clinique (ASCO) 2018 qui se tient à Chicago (Abstract #4503) ; elles ont été sélectionnées pour les “Best of ASCO Meetings”, des réunions qui mettent en lumière la recherche de pointe en oncologie.1

“Ces données de Phase 2 sont encourageantes, car elles montrent que l’erdafitinib est associé à des taux prometteurs de réponse et de durée de survie sans progression dans une population de patients présentant des besoins médicaux non totalement satisfaits”, a souligné le Dr. Yohann Loriot, chef de clinique, département de Médecine oncologique & INSERM, Institut Gustave Roussy, Université de Paris Sud, Villejuif, France.

L’étude BLC2001 (NCT02365597) est un essai de Phase 2, en ouvert, multicentrique visant à évaluer l’efficacité et la sécurité de l’erdafitinib dans le traitement des patients adultes atteints d’un carcinome urothélial localement avancé non opérable ou métastatique, dont la tumeur présente certaines altérations des FGFR.1 99 patients ont été traités selon le schéma d’administration suivant : une dose initiale quotidienne d’erdafitinib 8 mg, avec la possibilité d’augmenter cette dose et de passer à 9 mg par jour en fonction de la phosphatémie.2 12% des patients étaient naïfs de chimiothérapie, 89% des patients avaient préalablement reçu au moins une ligne de traitement, 43% des patients avaient déjà reçu au moins deux lignes de traitement, et 78% des patients présentaient des métastases viscérales.2 Un taux de réponse globale confirmée de 40%1 (RECIST 1.1;* Réponse complète 3%, Réponse partielle 37%), une survie médiane sans progression de 5,5 mois et une survie médiane globale de 13,8 mois ont été observés.2 Les effets secondaires de grade 3 les plus fréquents ont été la stomatite (9%) et la diarrhée (4%).1 7 patients ont abandonné l’étude à cause d’effets indésirables liés au traitement.2

« Les résultats de cette étude sont encourageants, d’autant qu’ils concernent une pathologie associée à un besoin médical insatisfait, pour laquelle les patients disposent d’options thérapeutiques limitées. L’erdafitinib est susceptible de représenter une nouvelle option de traitement des patients adultes présentant un carcinome urothélial localement avancé non opérable ou métastatique » a commenté le Dr Ivo Winiger-Candolfi, Responsable du domaine thérapeutique Oncologie pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA).

“Les nouveaux traitements que nous avons développés dans le domaine de l’oncologie comme l’erdafitinib, illustrent notre approche : proposer un traitement, au bon moment, au bon patient. Nous continuons d’étudier l’efficacité potentielle et le profil de sécurité de l’erdafitinib avec des études de Phase 3 et d’autres essais en combinaison avec un traitement anti-PD1 »

*RECIST (version 1.1) ou “Response Evaluation Criteria in Solid Tumors” (critères d’évaluation de la réponse tumorale) est une méthode couramment utilisée chez les patients atteints de cancer, pour mesurer la réponse à un traitement.3

1 Siefker-Radtke AO, Necchi A, Park SH, et al. First results from the primary analysis population of the phase 2 study of erdafitinib (ERDA; JNJ-42756493) in patients (pts) with metastatic or unresectable urothelial carcinoma (mUC) and FGFR alterations (FGFRalt). J Clin Oncol. 2018;36(Suppl.):abstract 4503.

2 Siefer-Radtke AO, et al. First results from the primary analysis population of the phase 2 study of erdafitinib (ERDA; JNJ-42756493) in patients (pts) with metastatic or unresectable urothelial carcinoma (mUC) and FGFR alterations (FGFRalt). Oral presentation at ASCO Annual Meeting, Chicago, IL, USA; 1-5 June 2018.

3 National Cancer Institute. NCI Dictionary of Cancer Terms. Available at: https://www.cancer.gov/publications/dictionaries/cancer-terms/def/recist. Accessed May 2018.

Source et visuel  :  Janssen








MyPharma Editions

Inventiva : de nouvelles avancées dans le développement clinique de lanifibranor pour le traitement de la NASH

Publié le 22 février 2019
Inventiva : de nouvelles avancées dans le développement clinique de lanifibranor pour le traitement de la NASH

Inventiva a annoncé la sélection du premier patient aux États-Unis pour son étude clinique de Phase IIb NATIVE (NASH Trial to Validate IVA337 Efficacy) évaluant lanifibranor, le candidat médicament le plus avancé de la société, dans le traitement de la stéatose hépatique non-alcoolique (« NASH »), une maladie hépatique chronique et progressive pour laquelle il n’existe actuellement aucun traitement approuvé.

Biocorp et DreaMed Diabetes s’allient afin de proposer une solution inédite basée sur l’intelligence artificielle

Publié le 22 février 2019
Biocorp et DreaMed Diabetes s’allient afin de proposer une solution inédite basée sur l’intelligence artificielle

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectés et DreaMed Diabetes, développeur de solutions personnalisées de gestion du diabète, ont annoncé la signature d’un partenariat visant à proposer une solution globale intelligente améliorant l’observance des patients diabétiques.

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions