Edition du 01-03-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Janssen : des données positives de Phase 2 sur erdafitinib dans le carcinome urothélial métastatique

Publié le mardi 12 juin 2018

Janssen : des données positives de Phase 2 sur erdafitinib dans le carcinome urothélial métastatiqueLes laboratoires Janssen ont présenté au cours de l’ASCO des données issues d’une étude de Phase 2 qui montrent que le traitement par erdafitinib a permis d’obtenir des réponses durables chez des patients atteints d’un carcinome urothélial localement avancé non opérable ou métastatique (CUm) et porteurs d’altérations des récepteurs du facteur de croissance des fibroblastes (FGFR).

Pour cette pathologie, le besoin médical est important et actuellement non totalement couvert avec les traitements disponibles. L’erdafitinib est un pan-inhibiteur de la tyrosine kinase des FGFR à prise quotidienne unique par voie orale.1 Les “FGFR” sont des protéines de la membrane cellulaire susceptibles de contribuer au développement du cancer si elles sont altérées.1 Ces protéines sont altérées chez environ 20% des patients atteints de CUm.1 Ces données ont été présentées à l’occasion du Congrès annuel de la Société américaine d’oncologie clinique (ASCO) 2018 qui se tient à Chicago (Abstract #4503) ; elles ont été sélectionnées pour les “Best of ASCO Meetings”, des réunions qui mettent en lumière la recherche de pointe en oncologie.1

“Ces données de Phase 2 sont encourageantes, car elles montrent que l’erdafitinib est associé à des taux prometteurs de réponse et de durée de survie sans progression dans une population de patients présentant des besoins médicaux non totalement satisfaits”, a souligné le Dr. Yohann Loriot, chef de clinique, département de Médecine oncologique & INSERM, Institut Gustave Roussy, Université de Paris Sud, Villejuif, France.

L’étude BLC2001 (NCT02365597) est un essai de Phase 2, en ouvert, multicentrique visant à évaluer l’efficacité et la sécurité de l’erdafitinib dans le traitement des patients adultes atteints d’un carcinome urothélial localement avancé non opérable ou métastatique, dont la tumeur présente certaines altérations des FGFR.1 99 patients ont été traités selon le schéma d’administration suivant : une dose initiale quotidienne d’erdafitinib 8 mg, avec la possibilité d’augmenter cette dose et de passer à 9 mg par jour en fonction de la phosphatémie.2 12% des patients étaient naïfs de chimiothérapie, 89% des patients avaient préalablement reçu au moins une ligne de traitement, 43% des patients avaient déjà reçu au moins deux lignes de traitement, et 78% des patients présentaient des métastases viscérales.2 Un taux de réponse globale confirmée de 40%1 (RECIST 1.1;* Réponse complète 3%, Réponse partielle 37%), une survie médiane sans progression de 5,5 mois et une survie médiane globale de 13,8 mois ont été observés.2 Les effets secondaires de grade 3 les plus fréquents ont été la stomatite (9%) et la diarrhée (4%).1 7 patients ont abandonné l’étude à cause d’effets indésirables liés au traitement.2

« Les résultats de cette étude sont encourageants, d’autant qu’ils concernent une pathologie associée à un besoin médical insatisfait, pour laquelle les patients disposent d’options thérapeutiques limitées. L’erdafitinib est susceptible de représenter une nouvelle option de traitement des patients adultes présentant un carcinome urothélial localement avancé non opérable ou métastatique » a commenté le Dr Ivo Winiger-Candolfi, Responsable du domaine thérapeutique Oncologie pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA).

“Les nouveaux traitements que nous avons développés dans le domaine de l’oncologie comme l’erdafitinib, illustrent notre approche : proposer un traitement, au bon moment, au bon patient. Nous continuons d’étudier l’efficacité potentielle et le profil de sécurité de l’erdafitinib avec des études de Phase 3 et d’autres essais en combinaison avec un traitement anti-PD1 »

*RECIST (version 1.1) ou “Response Evaluation Criteria in Solid Tumors” (critères d’évaluation de la réponse tumorale) est une méthode couramment utilisée chez les patients atteints de cancer, pour mesurer la réponse à un traitement.3

1 Siefker-Radtke AO, Necchi A, Park SH, et al. First results from the primary analysis population of the phase 2 study of erdafitinib (ERDA; JNJ-42756493) in patients (pts) with metastatic or unresectable urothelial carcinoma (mUC) and FGFR alterations (FGFRalt). J Clin Oncol. 2018;36(Suppl.):abstract 4503.

2 Siefer-Radtke AO, et al. First results from the primary analysis population of the phase 2 study of erdafitinib (ERDA; JNJ-42756493) in patients (pts) with metastatic or unresectable urothelial carcinoma (mUC) and FGFR alterations (FGFRalt). Oral presentation at ASCO Annual Meeting, Chicago, IL, USA; 1-5 June 2018.

3 National Cancer Institute. NCI Dictionary of Cancer Terms. Available at: https://www.cancer.gov/publications/dictionaries/cancer-terms/def/recist. Accessed May 2018.

Source et visuel  :  Janssen








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents