Edition du 21-08-2019

Maladies rares du vieillissement : Progelife lève 400 000 € pour développer ses molécules thérapeutiques innovantes

Publié le mercredi 20 mars 2019

Maladies rares du vieillissement : Progelife lève 400 000 € pour développer ses molécules thérapeutiques innovantesLa société Progelife a annoncé le 8 mars qu’elle venait de lever 400 000 € auprès d’un pool d’investisseurs indépendants avant sa prochaine opération de financement prévue fin 2019. Elle ambitionne ainsi d’atteindre de nouvelles preuves de concept in vivo et in vitro sur deux familles de molécules à visée thérapeutique et de poursuivre ainsi le développement de ses deux futurs médicaments :

. Le premier visant le traitement des patients atteints de Progeria, une maladie génétique rare et fatale, caractérisée par un vieillissement accéléré débutant au cours de l’enfance. Ce traitement pourrait être envisagé également pour d’autres pathologies génétiques dont les mécanismes cellulaires sont similaires à ceux identifiés pour la Progéria. Ce même traitement pourrait enfin bénéficier à des patients atteints d’autres maladies rares comme la Dystrophie musculaire congénitale par exemple.

. Le second se destinant au traitement des patients atteints de Xeroderma Pigmentosum (ou Maladie des enfants de la Lune), maladie génétique rare et grave, caractérisée par une sensibilité extrême aux ultraviolets induisant des lésions cutanées et oculaires sévères et des cancers de la peau multiples et récidivants.

Progelife, société technologique en pleine croissance, dotée d’une équipe de recherche internationale d’excellence, basée au cœur de la Faculté de Médecine d’Aix-Marseille Université,  développe depuis 4 ans de nouvelles molécules contre le vieillissement accéléré des enfants avec un impact prometteur sur le vieillissement physiologique. Ses découvertes l’ont conduite à concevoir deux solutions thérapeutiques brevetées dont les molécules ont été identifiées et validées initialement pour des maladies génétiques rares. Elles seront également transposées à des pathologies plus fréquentes liées au vieillissement généralisé de la population, avec des applications envisagées notamment sur des patients greffés ou atteints de certains cancers de la peau.

Ses brevets trouvent également des applications dans la cosméceutique. Progelife est l’actionnaire majoritaire de la startup Calysens, société spécialisée dans le développement de produits cosmétiques dérivés de la recherche scientifique. Calysens vient de procéder à sa 1ere levée de fonds auprès d’Obratori – startup studio du Groupe l’Occitane – et du groupe Pharma & Beauty le 11 février dernier. Son objectif est de lutter efficacement contre plusieurs facteurs environnementaux et endogènes responsables du vieillissement de la peau, et contribuer au « bien vieillir » des futurs utilisateurs grâce aux preuves scientifiques d’efficacité biologique et clinique obtenues.

Les deux fondateurs de Progelife, les professeurs hospitalo-universitaires Nicolas Lévy et Pierre Cau sont confiants sur le potentiel de développement de leur société. Frédéric Beneton, polytechnicien, les a d’ailleurs rejoints en début d’année en qualité de CEO. Il pilotera la stratégie financière et industrielle des structures Progelife et  Calysens.

Le positionnement de Progelife sur les pathologies rares du vieillissement et sa maîtrise unique des mécanismes sous-jacents lui permettent d’afficher des ambitions élevées sur le marché en pleine croissance du « Healthy Aging ».

Source : Progelife








MyPharma Editions

Inventiva : un nouveau brevet aux États-Unis renforce la protection de son candidat médicament phare lanifibranor

Publié le 21 août 2019
Inventiva : un nouveau brevet aux États-Unis renforce la protection de son candidat médicament phare lanifibranor

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de maladies dans les domaines de la fibrose, de la surcharge lysosomale et de l’oncologie, a annoncé que le bureau américain des brevets et des marques de commerce (USPTO) a approuvé le 20 août 2019 un nouveau brevet qui protège jusqu’en juin 2035 l’utilisation de lanifibranor dans le traitement de maladies fibrotiques.

Abivax : inclusion du 1er patient dans l’essai clinique de Phase 2b dans la rectocolite hémorragique

Publié le 20 août 2019
Abivax : inclusion du 1er patient dans l’essai clinique de Phase 2b dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie innovante ciblant le système immunitaire pour développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, les maladies infectieuses ainsi que le cancer, a annoncé aujourd’hui l’inclusion du premier patient dans l’essai clinique de Phase 2b de l’ABX464 en une prise orale par jour visant le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) modérée à sévère.

Janssen : feu vert de l’UE pour une utilisation élargie d’Imbruvica® dans deux indications

Publié le 19 août 2019
Janssen : feu vert de l'UE pour une utilisation élargie d'Imbruvica® dans deux indications

Janssen vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a approuvé des modifications visant à élargir l’utilisation d’Imbruvica® (ibrutinib) dans deux indications. Ces modifications incluent l’utilisation d’ibrutinib combiné à l’obinutuzumab chez les patients adultes atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC) non précédemment traitée et l’utilisation d’ibrutinib plus rituximab pour le traitement des patients adultes atteints de la macroglobulinémie de Waldenström (MW).

ADC Therapeutics et Sophia Genetics s’associent dans un essai clinique pivot de phase II

Publié le 8 août 2019
ADC Therapeutics et Sophia Genetics s'associent dans un essai clinique pivot de phase II

ADC Therapeutics, société travaillant dans la découverte et le développement de médicaments en oncologie et spécialisée dans le développement de conjugués anticorps-médicaments (CAM), et Sophia Genetics, chef de file dans les médicaments fondés sur les données, ont annoncé avoir conclu une collaboration en vue d’identifier des marqueurs génomiques associés à une réponse clinique à l’ADCT-402 (loncastuximab tésirine).

DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

Publié le 8 août 2019
DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

DBV Technologies a annoncé avoir déposé une demande de licence biologique (BLA, Biologics License Application) auprès de la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicaments) pour Viaskin® Peanut dans le traitement des enfants de 4 à 11 ans allergiques à l’arachide.

Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Publié le 8 août 2019
Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie.

Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Publié le 7 août 2019
Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pathologies de l’oreille interne, a annoncé que John Furey, dernièrement directeur des opérations chez Spark Therapeutics, l’un des principaux développeurs mondiaux de thérapies géniques, rejoindra le conseil d’administration en tant que membre indépendant du conseil.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents