Edition du 13-05-2021

Maladies rares du vieillissement : Progelife lève 400 000 € pour développer ses molécules thérapeutiques innovantes

Publié le mercredi 20 mars 2019

Maladies rares du vieillissement : Progelife lève 400 000 € pour développer ses molécules thérapeutiques innovantesLa société Progelife a annoncé le 8 mars qu’elle venait de lever 400 000 € auprès d’un pool d’investisseurs indépendants avant sa prochaine opération de financement prévue fin 2019. Elle ambitionne ainsi d’atteindre de nouvelles preuves de concept in vivo et in vitro sur deux familles de molécules à visée thérapeutique et de poursuivre ainsi le développement de ses deux futurs médicaments :

. Le premier visant le traitement des patients atteints de Progeria, une maladie génétique rare et fatale, caractérisée par un vieillissement accéléré débutant au cours de l’enfance. Ce traitement pourrait être envisagé également pour d’autres pathologies génétiques dont les mécanismes cellulaires sont similaires à ceux identifiés pour la Progéria. Ce même traitement pourrait enfin bénéficier à des patients atteints d’autres maladies rares comme la Dystrophie musculaire congénitale par exemple.

. Le second se destinant au traitement des patients atteints de Xeroderma Pigmentosum (ou Maladie des enfants de la Lune), maladie génétique rare et grave, caractérisée par une sensibilité extrême aux ultraviolets induisant des lésions cutanées et oculaires sévères et des cancers de la peau multiples et récidivants.

Progelife, société technologique en pleine croissance, dotée d’une équipe de recherche internationale d’excellence, basée au cœur de la Faculté de Médecine d’Aix-Marseille Université,  développe depuis 4 ans de nouvelles molécules contre le vieillissement accéléré des enfants avec un impact prometteur sur le vieillissement physiologique. Ses découvertes l’ont conduite à concevoir deux solutions thérapeutiques brevetées dont les molécules ont été identifiées et validées initialement pour des maladies génétiques rares. Elles seront également transposées à des pathologies plus fréquentes liées au vieillissement généralisé de la population, avec des applications envisagées notamment sur des patients greffés ou atteints de certains cancers de la peau.

Ses brevets trouvent également des applications dans la cosméceutique. Progelife est l’actionnaire majoritaire de la startup Calysens, société spécialisée dans le développement de produits cosmétiques dérivés de la recherche scientifique. Calysens vient de procéder à sa 1ere levée de fonds auprès d’Obratori – startup studio du Groupe l’Occitane – et du groupe Pharma & Beauty le 11 février dernier. Son objectif est de lutter efficacement contre plusieurs facteurs environnementaux et endogènes responsables du vieillissement de la peau, et contribuer au « bien vieillir » des futurs utilisateurs grâce aux preuves scientifiques d’efficacité biologique et clinique obtenues.

Les deux fondateurs de Progelife, les professeurs hospitalo-universitaires Nicolas Lévy et Pierre Cau sont confiants sur le potentiel de développement de leur société. Frédéric Beneton, polytechnicien, les a d’ailleurs rejoints en début d’année en qualité de CEO. Il pilotera la stratégie financière et industrielle des structures Progelife et  Calysens.

Le positionnement de Progelife sur les pathologies rares du vieillissement et sa maîtrise unique des mécanismes sous-jacents lui permettent d’afficher des ambitions élevées sur le marché en pleine croissance du « Healthy Aging ».

Source : Progelife








MyPharma Editions

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents