Edition du 16-02-2019

Accueil » Industrie » Produits

Sanofi-aventis et Medicines for Malaria Venture lancent la plus grande étude consacrée à un médicament antipaludique

Publié le jeudi 19 novembre 2009

Sanofi-aventis et Medicines for Malaria Venture lancent la plus grande étude consacrée à un médicament antipaludiqueSanofi-aventis et Medicines for Malaria Venture (MMV) annoncent le lancement de la plus grande étude de pharmacovigilance jamais consacrée à un médicament antipaludique. Cette étude, qui a pour but de surveiller l’efficacité et la sécurité d’emploi d’ASAQ, une association à dose fixe d’artésunate et d’amodiaquine, a débuté en Côte d’Ivoire en Octobre 2009.

MMV est un organisme de recherche et développement à but non lucratif qui a pour objectif d’alléger le fardeau du paludisme. ASAQ est la seule association à dose fixe d’artésunate et d’amodiaquine inscrite sur la liste des médicaments préqualifiés de l’OMS pour le traitement du paludisme non compliqué à Plasmodium falciparum. ASAQ est le fruit d’un partenariat entre sanofi-aventis et Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) et a été mis sur le marché en 2007.

« Nous avons élaboré un programme innovant de surveillance sur le terrain pour évaluer l’efficacité et la sécurité d’emploi d’ASAQ dans des conditions réelles d’utilisation », a déclaré Robert Sebbag, Vice-Président, Accès au Médicament, sanofi-aventis. « Grâce à l’appui de MMV, nous sommes en mesure de lancer cette étude de grande ampleur en Côte d’Ivoire, laquelle complètera le programme de pharmacovigilance le plus ambitieux jamais lancé en Afrique », a-t-il ajouté.

Selon les termes de cet accord, MMV versera 1,5 million de dollars US en vue du déploiement de cette vaste étude de surveillance sur le terrain, conçue par sanofi-aventis et le Programme National de Lutte contre le Paludisme de Côte d’Ivoire. Le recrutement d’environ 15 000 patients atteints de paludisme se déroulera sur une période de deux ans. Tous les patients ayant fait l’objet d’un diagnostic de paludisme non compliqué dans les dispensaires de certaines régions du district d’Agboville (à 100 km environ au nord d’Abidjan) seront traités par ASAQ. Dans un délai d’une semaine suivant la délivrance du traitement, des agents communautaires spécialement formés leur rendront visite à domicile pour évaluer leur tolérance au médicament de même que leur observance du traitement.

« Les données recueillies dans le cadre d’essais cliniques ne permettent pas toujours de brosser un tableau complet de l’efficacité et de la sécurité des médicaments. Cette étude de grande envergure en Côte d’Ivoire prendra appui sur des méthodes innovantes pour surveiller l’efficacité et la tolérance des médicaments antipaludiques et générer des données essentielles », a pour sa part déclaré le Dr Chris Hentschel, Président Directeur Général de MMV.

Source : sanofi-aventis








MyPharma Editions

Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Publié le 15 février 2019

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), et Sarepta Therapeutics, , société leader dans la médecine de précision génétique pour les maladies rares, ont annoncé le traitement du premier patient dans l’étude clinique internationale de Phase 2/3 (AAVance), évaluant LYS-SAF302, une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

Publié le 14 février 2019
Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

A l’occasion du premier comité de suivi de Ma Santé 2022 à la fin de l’année 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé Dominique Pon responsable stratégique et Laura Létourneau déléguée opérationnelle d’une task force

Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Publié le 14 février 2019
Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Onxeo a annoncé la présentation des résultats de cinq études précliniques démontrant le profil différencié d’AsiDNA™, inhibiteur first-in-class de la réponse aux dommages de l’ADN, renforçant son potentiel en clinique et mettant en évidence son mécanisme d’action unique, lors du prochain Congrès annuel de l’AACR (American Association for Cancer Research), qui se tiendra du 29 mars au 3 avril 2019 à Atlanta (Géorgie), États-Unis.

WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

Publié le 13 février 2019
WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

WeHealth by Servier, la direction e-santé du groupe Servier, et l’AgeLab, rattaché au Massachusetts Institute of Technology (MIT), ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de partenariat qui vise à définir les nouvelles opportunités du marché des objets connectés à domicile.

Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

Publié le 13 février 2019
Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

L’ANSM vient de publier un point sur les derniers avis et recommandations du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui s’est réuni du 11-14 décembre 2018. Le PDCO a rendu au cours de cette session 6 avis favorables révisés de PIPs, dans les indications suivantes :

Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l’INRIA

Publié le 13 février 2019
Cancer du poumon : 900 000 € dédié au Projet Pimiento piloté par Sophia Genetics et l'INRIA

Sophia Genetics a annoncé sa collaboration avec l’INRIA qui s’est vu attribué une enveloppe de 900 000 € par le Fonds de dotation MSD’AVENIR en vue de soutenir le projet PIMIENTO : projet de recherche dans le domaine du cancer du poumon non à petites cellules.

Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Publié le 12 février 2019
Samsung Bioepis et C-Bridge Capital vont développer et commercialiser des biosimilaires de nouvelle génération en Chine

Samsung Bioepis a annoncé son expansion en Chine continentale grâce à un accord de licence avec C-Bridge Capital. Cet accord couvre plusieurs candidats biosimilaires de Samsung Bioepis, dont les candidats biosimilaires SB11 et SB12 de troisième génération, qui référencent le LUCENTIS® (ranibizumab) et le SOLIRIS® (eculizumab), respectivement, ainsi que le SB3, un candidat biosimilaire référençant l’HERCEPTIN® 3 (trastuzumab).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions