Edition du 21-09-2021

Accueil » Industrie » Produits

Sanofi fait le point sur l’étude de phase III consacrée au rilzabrutinib dans le traitement du pemphigus

Publié le jeudi 9 septembre 2021

Sanofi fait le point sur l’étude de phase III consacrée au rilzabrutinib dans le traitement du pemphigusSanofi a annoncé que l’essai PEGASUS de phase III évaluant le rilzabrutinib dans le traitement du pemphigus, une maladie de la peau auto-immune rare, n’a pas atteint son critère d’évaluation principal, ni ses critères secondaires. Le profil de tolérance du rilzabrutinib est resté similaire à celui observé précédemment et aucun nouveau signal de sécurité n’a été identifié.

Ce premier essai de phase III, contrôlé par placebo, d’un inhibiteur de la BTK dans le traitement du pemphigus a inclus des patients adultes atteints d’une forme modérée à sévère de pemphigus vulgaire ou de pemphigus foliacé. Le critère d’évaluation principal était la rémission complète entre les semaines 29 à 37 moyennant des doses minimales de corticoïdes (≤10/mg par jour). La rémission complète était définie par l’absence de nouvelles lésions et de lésions établies. Les résultats obtenus montrent que la proportion de patients traités par rilzabrutinib ayant satisfait au critère d’évaluation principal n’était pas statistiquement différente de celle des patients traités par placebo.

Sanofi poursuit l’évaluation des données de cet essai et prévoit de les présenter en détail dans le cadre d’un futur congrès médical.

« Bien que ces résultats soient décevants, nous pensons que le programme clinique consacré au rilzabrutinib présente beaucoup de potentiel et que ce médicament pourrait répondre aux besoins thérapeutiques des personnes souffrant de maladies auto-immunes », précise Naimish Patel, Responsable Monde, Développement, Immunologie et Inflammation. « Notre mission est d’améliorer les résultats cliniques en explorant de nouvelles approches scientifiques et de nouveaux traitements pour faire évoluer la prise en charge de ces maladies. Nous restons déterminés à approfondir nos recherches et à poursuivre nos programmes cliniques pour pouvoir proposer de nouvelles options thérapeutiques aux patients.»

Les pemphigus désignent un ensemble de maladies potentiellement graves caractérisées par des bulles (ou ampoules) et des plaies sur la peau et les muqueuses. Actuellement, les options thérapeutiques du pemphigus sont limitées (en particulier pour le pemphigus vulgaire et le pemphigus foliacé) et le traitement de référence reste les corticoïdes à visée systémique.

Développé pour le traitement de maladies auto-immunes, le rilzabrutinib est un inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton (BTK) par voie orale – potentiellement le premier de sa classe pharmacothérapeutique. L’enzyme BTK joue un rôle clé dans plusieurs processus immunitaires, dont la prolifération des lymphocytes B, la production des immunoglobulines et l’activation des cellules innées comme les mastocytes, les éosinophiles et les basophiles. Les données positives tirées d’essais cliniques contrôlés par placebo consacrés à des inhibiteurs de la BTK ont mis en lumière le rôle potentiel de la BTK dans la polyarthrite rhumatoïde et l’urticaire chronique spontanée1,2. La fonction de la BTK est biologiquement diversifiée, ce qui justifie la poursuite des recherches sur diverses maladies dans lesquelles elle joue un rôle et pour lesquelles les besoins médicaux non pourvus sont importants.

Le rilzabrutinib fait actuellement l’objet d’un essai clinique de phase III dans le traitement de la thrombocytopénie immune, une maladie rare du sang, et d’un essai de phase II dans le traitement d’une autre maladie auto-immune – la maladie à IgG4. D’autres étude de phase II portant sur des maladies immunologiques, comme l’asthme, la dermatite atopique, l’urticaire chronique spontanée et l’anémie hémolytique auto-immune à auto-anticorps chauds, devraient débuter en 2021.

__________

1 Cohen S, et al, Fenebrutinib versus Placebo or Adalimumab in Rheumatoid Arthritis: A Randomized, Double-Blind, Phase II Trial (ANDES Study). Arthritis Rheumatol. 2020 Apr 9;72(9):1435–46. doi: 10.1002/art.41275. Epub ahead of print. PMID: 32270926; PMCID: PMC7496340

2. Metz,M, et al Fenebrutinib in Refractory Chronic Spontaneous Uticaria, 2020, Abstract. Allergy, 75: 100-119. https://doi.org/10.1111/all.14505

3 TAILORED COVALENCY est une marque déposée de Principia Biopharma Inc., une entreprise Sanofi.

Source et visuel : Sanofi








MyPharma Editions

Grippe : Naobios collabore avec FluGen pour produire les lots cliniques de leur candidat vaccin M2SR

Publié le 21 septembre 2021
Grippe : Naobios collabore avec FluGen pour produire les lots cliniques de leur candidat vaccin M2SR

Naobios, une CDMO (Contract Development and Manufacturing Organisation) qui offre des services pour le développement de procédés et la production BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) de lots cliniques de vaccins viraux BSL2/ BSL3, de virus oncolytiques et de vecteurs viraux, a annoncé une nouvelle étape de son partenariat avec FluGen, Inc., une société au stade clinique qui optimise l’efficacité des vaccins contre les maladies respiratoires infectieuses.

Industrie du médicament : signature d’un accord sur le télétravail

Publié le 21 septembre 2021
Industrie du médicament : signature d’un accord sur le télétravail

Le Leem et cinq organisations syndicales de salariés représentatives de l’industrie pharmaceutique (CFDT, CFE-CGC, CFTC, UNSA et FO) sont parvenus le 9 septembre 2021 à la signature d’un accord majoritaire de branche portant sur le télétravail. Cet accord s’articule autour de deux grands volets, le premier visant à encadrer la mise en place du télétravail régulier dans les entreprises et le second sur le télétravail pour circonstances exceptionnelles ou cas de force majeure.

Bone Therapeutics : Lieve Creten nommée Directeur financier par intérim

Publié le 21 septembre 2021
Bone Therapeutics : Lieve Creten nommée Directeur financier par intérim

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies, a annoncé la nomination de Lieve Creten en qualité de Directeur financier par intérim, en remplacement de Jean-Luc Vandebroek.

Néovacs poursuit le renforcement de sa plateforme technologique Kinoïde®

Publié le 21 septembre 2021
Néovacs poursuit le renforcement de sa plateforme technologique Kinoïde®

Néovacs a annoncé la poursuite de ses travaux pré-cliniques autour de sa plateforme technologique Kinoïde®. Dans ce cadre, Néovacs initie des expériences in vivo dans deux plateformes d’études fonctionnelles, afin, d’une part, de tester les optimisations des procédés de fabrication des Kinoïde® IL-4 et Kinoïde™ IL-13 et, d’autre part, d’explorer les possibilités d’utilisation de nouvelles technologies pour générer ses produits dans des programmes scientifiques en stade précliniques.

Poxel : recrutement finalisé des patients dans l’étude de Phase II du PXL065 dans le traitement de la NASH

Publié le 21 septembre 2021
Poxel : recrutement finalisé des patients dans l'étude de Phase II du PXL065 dans le traitement de la NASH

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre les maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies rares, a annoncé la finalisation du recrutement de DESTINY-1 (étude d’efficacité et de sécurité de la pioglitazone R (PXL065) stabilisée par substitution au deutérium dans le […]

Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Publié le 20 septembre 2021
Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Le Pr Fabrice Barlesi, directeur général de Gustave Roussy a nommé Sylvain Ducroz directeur général adjoint de l’Institut, après avis favorable du Conseil d’Administration. Il prend ses fonctions le 20 septembre et appuiera le Pr Barlesi aux côtés du directeur de la recherche et de la directrice médicale.

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents