Edition du 14-05-2021

Sanofi renforce sa collaboration avec Evidation pour identifier des « biomarqueurs numériques »

Publié le mercredi 2 août 2017

Sanofi renforce sa collaboration avec Evidation pour identifier des « biomarqueurs numériques »Sanofi va renforcer sa collaboration avec l’américain Evidation Health, spécialisé dans la mesure des comportements de santé. Au cours des trois prochaines années, les deux entreprises vont exploiter conjointement la plateforme Real Life d’Evidation pour identifier des « biomarqueurs numériques » issus des données générées par les patients grâce aux objets connectés portables et mobiles et développer des solutions innovantes pour améliorer les résultats thérapeutiques.

« (…) Le fait de travailler en étroite collaboration avec Evidation et d’utiliser sa plateforme d’analyse nous permettra de mieux comprendre les facteurs qui influencent les résultats cliniques des patients. Nous pourrons alors utiliser ces données pour aider les patients et les professionnels de santé à prendre en charge les maladies et leur permettre de tirer le meilleur bénéfice de nos traitements. À titre d’exemple, nous avons déjà travaillé avec Evidation Health pour identifier des marqueurs comportementaux qui pourraient améliorer l’observance thérapeutique des patients atteints de diabète de type 2 et les amener à apporter des changements positifs à leur mode de vie. », explique Heather Bell, SVP and Global Head of Digital and Analytics chez Sanofi.

Des « biomarqueurs numériques » ayant une influence sur les résultats thérapeutiques et cliniques

« De plus en plus de patients étant désormais « connectés », les données nécessaires à ces analyses sont plus facilement accessibles. Les données générées par les patients grâce à des « objets connectés portables » (ou wearables) et mobiles augmentent rapidement. Selon un sondage national réalisé par Rock Health l’an dernier, 46 % des consommateurs américains étaient considérés comme des utilisateurs actifs de dispositifs de santé numériques, tandis que 24 % possédaient un wearable et 22 % suivaient activement au moins un indicateur de santé clé au moyen d’une application mobile », poursuit le groupe pharmaceutique.

Cette explosion de données observationnelles concerne à la fois des données communément disponibles et des mesures comportementales comme les niveaux d’activité, l’alimentation, voire la géolocalisation du patient et la météo locale. L’apprentissage automatique et les méthodes d’analyse peuvent faire ressortir les facteurs les plus importants et créer un ensemble de « biomarqueurs numériques » qui s’apparentent aux biomarqueurs biologiques, comme la glycémie, et peuvent être utilisées pour orienter les traitements afin d’obtenir de meilleurs résultats cliniques. De plus, les biomarqueurs numériques peuvent prédire l’apparition d’une affection – en permettant par exemple de comprendre le lien entre les anomalies respiratoires et une crise d’asthme sévère ou de corréler la diminution de la fréquence des échanges d’une personne sur les réseaux sociaux avec la probabilité de survenue d’un épisode de dépression sévère.

« (…) En partenariat avec les équipes de Sanofi, nous avons l’opportunité de mieux gérer la santé de la population à l’ère du numérique en identifiant les comportements de santé sous-jacents, selon des modalités qui préservent la vie privée des patients et auxquels ceux-ci ont donné leur autorisation. », précise Christine Lemke, Cofondatrice et Présidente d’Evidation Health.

Source et visuel : Sanofi








MyPharma Editions

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents