Edition du 18-09-2018

Sanofi renforce sa collaboration avec Evidation pour identifier des « biomarqueurs numériques »

Publié le mercredi 2 août 2017

Sanofi renforce sa collaboration avec Evidation pour identifier des « biomarqueurs numériques »Sanofi va renforcer sa collaboration avec l’américain Evidation Health, spécialisé dans la mesure des comportements de santé. Au cours des trois prochaines années, les deux entreprises vont exploiter conjointement la plateforme Real Life d’Evidation pour identifier des « biomarqueurs numériques » issus des données générées par les patients grâce aux objets connectés portables et mobiles et développer des solutions innovantes pour améliorer les résultats thérapeutiques.

« (…) Le fait de travailler en étroite collaboration avec Evidation et d’utiliser sa plateforme d’analyse nous permettra de mieux comprendre les facteurs qui influencent les résultats cliniques des patients. Nous pourrons alors utiliser ces données pour aider les patients et les professionnels de santé à prendre en charge les maladies et leur permettre de tirer le meilleur bénéfice de nos traitements. À titre d’exemple, nous avons déjà travaillé avec Evidation Health pour identifier des marqueurs comportementaux qui pourraient améliorer l’observance thérapeutique des patients atteints de diabète de type 2 et les amener à apporter des changements positifs à leur mode de vie. », explique Heather Bell, SVP and Global Head of Digital and Analytics chez Sanofi.

Des « biomarqueurs numériques » ayant une influence sur les résultats thérapeutiques et cliniques

« De plus en plus de patients étant désormais « connectés », les données nécessaires à ces analyses sont plus facilement accessibles. Les données générées par les patients grâce à des « objets connectés portables » (ou wearables) et mobiles augmentent rapidement. Selon un sondage national réalisé par Rock Health l’an dernier, 46 % des consommateurs américains étaient considérés comme des utilisateurs actifs de dispositifs de santé numériques, tandis que 24 % possédaient un wearable et 22 % suivaient activement au moins un indicateur de santé clé au moyen d’une application mobile », poursuit le groupe pharmaceutique.

Cette explosion de données observationnelles concerne à la fois des données communément disponibles et des mesures comportementales comme les niveaux d’activité, l’alimentation, voire la géolocalisation du patient et la météo locale. L’apprentissage automatique et les méthodes d’analyse peuvent faire ressortir les facteurs les plus importants et créer un ensemble de « biomarqueurs numériques » qui s’apparentent aux biomarqueurs biologiques, comme la glycémie, et peuvent être utilisées pour orienter les traitements afin d’obtenir de meilleurs résultats cliniques. De plus, les biomarqueurs numériques peuvent prédire l’apparition d’une affection – en permettant par exemple de comprendre le lien entre les anomalies respiratoires et une crise d’asthme sévère ou de corréler la diminution de la fréquence des échanges d’une personne sur les réseaux sociaux avec la probabilité de survenue d’un épisode de dépression sévère.

« (…) En partenariat avec les équipes de Sanofi, nous avons l’opportunité de mieux gérer la santé de la population à l’ère du numérique en identifiant les comportements de santé sous-jacents, selon des modalités qui préservent la vie privée des patients et auxquels ceux-ci ont donné leur autorisation. », précise Christine Lemke, Cofondatrice et Présidente d’Evidation Health.

Source et visuel : Sanofi








MyPharma Editions

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Publié le 18 septembre 2018
Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Actelion, l’une des sociétés pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, a annoncé les résultats du premier essai contrôlé randomisé pour l’hypertension porto-pulmonaire (HPP), qui ont montré qu’OPSUMIT® (macitentan) avait permis d’améliorer considérablement la résistance vasculaire pulmonaire (RVP) par rapport au placebo, satisfaisant ainsi le critère d’évaluation principal de l’étude.

GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Publié le 18 septembre 2018
GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Servier et GeNeuro ont annoncé mardi que GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex US et Japon sur son produit dans la sclérose en plaques (SEP), GNbAC1. En 2014, Servier avait acquis une option de licence pour le développement et la commercialisation du GNbAC1 dans la SEP sur tous les territoires, à l’exception des États-Unis et du Japon, pour 37,5 millions d’euros.

Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Publié le 17 septembre 2018
Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Carenity, la première communauté de patients en ligne en Europe, vient d’annoncer la nomination de Lise Radoszycki au poste de Directrice Associée.

GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l’anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

Publié le 17 septembre 2018
GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l'anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant le récepteur II de l’hormone anti-müllerienne (AMHR2) pour le traitement du cancer, a annoncé avoir inclus le premier patient dans l’étude C201 de phase II. Cet essai clinique du GM102 en monothérapie et en association avec Lonsurf (trifluridine/tipiracil) porte sur des patients atteints de cancer colorectal de stade avancé ou métastatique.

L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

Publié le 17 septembre 2018
L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

L’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre le cancer, a annoncé le lancement de la société de biotechnologies Honing Biosciences. Il s’agit d’une plateforme technologique exclusive qui développe des solutions pour optimiser l’efficacité et la sécurité des thérapies cellulaires dans les cancers et les maladies chroniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions