Edition du 26-04-2018

Polyarthrite rhumatoïde : UCB démarre l’étude C-EARLY™

Publié le lundi 27 février 2012

La société biopharmaceutique bruxelloise UCB a annoncé aujourd’hui le début de CEARLY™, une étude de phase III dont l’objectif est d’évaluer l’efficacité et l’innocuité de Cimzia® (certolizumab pegol) en association avec le méthotrexate (MTX) pour induire et maintenir une réponse clinique chez des adultes qui présentent une polyarthrite rhumatoïde précoce et active modérée à sévère et qui n’ont pas été traités au préalable avec des antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM).

L’étude vise également à évaluer si la fréquence d’administration du certolizumab pegol peut être réduite une fois que le patient présente une activité durablement faible de la maladie*. L’étude C-EARLY™ évaluera des patients à un stade précoce de la maladie, c’est-à-dire moins d’un an après le diagnostic.

La Ligue européenne de lutte contre le rhumatisme (EULAR) recommande que le traitement de la polyarthrite rhumatoïde par des antirhumatismaux modificateurs de la maladie vise une rémission ou une faible activité de la maladie dès que possible chez chaque patient et suggère qu’une fois que le patient est en rémission, une réduction progressive du traitement soit envisagée1. Les recherches ont montré qu’un contrôle précoce de l’activité de la maladie peut améliorer les résultats à long terme chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde2,3.

« Il existe de plus en plus de preuves qui soulignent combien il est important de détecter et de traiter les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde aussi vite que possible après l’apparition de la maladie afin d’éviter sa progression. En atteignant rapidement le résultat visé d’une rémission durable à un stade précoce de la polyarthrite rhumatoïde, une rémission sans médicaments pourrait devenir un objectif réalisable », a déclaré Paul Emery, professeur de rhumatologie à l’Université de Leeds au Royaume-Uni. « C-EARLY™ est une étude importante qui devrait montrer à toutes les parties prenantes, y compris les patients, les rhumatologues et les promoteurs, comment optimiser le traitement anti-TNF chez des patients atteints d’une polyarthrite rhumatoïde à un stade précoce et présentant une activité durablement faible de la maladie. »

C-EARLY™ est une étude de phase III multicentrique, randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo dans le cadre de laquelle des patients à qui on aura diagnostiqué une polyarthrite rhumatoïde précoce modérée à sévère seront randomisés dans les groupes certolizumab pegol plus méthotrexate (MTX) ou placebo plus MTX pendant 52 semaines.

Les patients qui présentent une rémission durable avec le certolizumab pegol à la semaine 52 seront à nouveau randomisés dans des groupes de traitement à différentes doses de certolizumab pegol ou ne recevront plus de certolizumab pegol pendant une période de 52 semaines. Les variables d’efficacité co-primaires désignent le pourcentage de patients qui présentent une rémission durable** à la semaine 52 et le pourcentage de patients qui présentent une activité faible de la maladie entre la semaine 52 et la semaine 104. L’étude vise à inclure environ 800 patients adultes aux États-Unis, au Canada et en Europe qui présentent une polyarthrite rhumatoïde précoce, progressive et active modérée à sévère et qui n’ont pas encore été traités avec des antirhumatismaux modificateurs de la maladie. Les premiers résultats de l’étude sont attendus pour 2016.

 Source : UCB

*Par « activité durablement faible de la maladie » on entend un indice d’activité de la maladie 28 [vitesse de sédimentation] ≤ 3,2 lors des visites de la semaine 40 et de la semaine 52

**Le terme « rémission durable » est défini comme suit : indice d’activité de la maladie 28 [vitesse de sédimentation] ≤ 2,6 lors des visites de la semaine 40 et de la semaine 52

 1. Smolen J et al. EULAR recommendation for the management of rheumatoid arthritis with synthetic and biological disease-modifying antirheumatic drugs. Ann Rheum Dis (2010);69:964-75.

2. Smolen JS, Han C, van der Heijde D, et al. Radiographic changes in rheumatoid arthritis patients attaining different disease activity states with methotrexate monotherapy and infliximab plus methotrexate: the impacts of remission and tumour necrosis factor blockade. Ann Rheum Dis (2009) 68:823–827.

3. Van der Heijde D, Schiff M, Keystone E, et al. Time to and level of initial DAS28 change with certolizumab pegol predicts the likelihood of having low disease activity at years 1 and 2 in patient with rheumatoid arthritis. Ann Rheum Dis (2010);69(Suppl3):505.

 








MyPharma Editions

Bone Therapeutics : nomination de Claudia D’Augusta en tant qu’Administrateur non-exécutif

Publié le 26 avril 2018
Bone Therapeutics : nomination de Claudia D'Augusta en tant qu'Administrateur non-exécutif

Bone Therapeutics, la société de thérapie cellulaire osseuse, vient d’annoncer la nomination de Claudia D’Augusta, PhD, à son Conseil d’Administration en tant qu’administrateur non-exécutif. Claudia D’Augusta est une experte en finance disposant de plus de 15 ans d’expérience en finance d’entreprise, marchés de capitaux et fusions & acquisitions.

Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Publié le 26 avril 2018
Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société spécialisée dans le traitement des maladies du système nerveux central, vient d’annoncer dans un communiqué avoir obtenu l’autorisation de l’agence hongroise du médicament pour l’essai clinique de phase 2 de son candidat médicament THN102 dans ce pays pour les personnes souffrant de Somnolence Diurne Excessive (SDE) associée à la maladie de Parkinson.

Acticor Biotech : l’EMA confirme l’entrée en phase II de son produit ACT017 dans l’AVC

Publié le 25 avril 2018
Acticor Biotech : l'EMA confirme l'entrée en phase II de son produit ACT017 dans l'AVC

Acticor Biotech, société de biotechnologie en développement clinique spécialisée dans la phase aiguë des maladies thrombotiques, y compris l’accident vasculaire cérébral et l’embolie pulmonaire, a présenté à l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), le plan de développement de son candidat médicament, ACT017.

Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Publié le 25 avril 2018
Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Celgene France, une filiale à part entière de Celgene Corporation, a annoncé la nomination de Christophe Durand au poste de Président Directeur général depuis le 12 avril 2018.

Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Publié le 25 avril 2018
Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée en oncologie, a annoncé avoir démarré l’étude clinique de phase I DRIIV (DNA Repair Inhibitor administered IntraVenously) avec AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réparation de l’ADN tumoral. Cette étude est destinée à évaluer la tolérance et la dose clinique optimale ainsi qu’à déterminer sa dose active au niveau tumoral, chez des patients atteints d’un cancer solide avancé.

Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Publié le 25 avril 2018
Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, vient d’ouvrir un bureau de développement aux Etats-Unis, à Research Triangle Park (RTP) en Caroline du Nord. La décision de transférer son précédent bureau de développement de Fort Worth (Texas) à RTP et de renforcer sa présence aux Etats-Unis est motivée par l’avancement attendu vers des études cliniques de phase 2 de NCX 470 pour les patients atteints de glaucome et de NCX 4251 pour les patients atteints de blépharite.

Régénération cardiaque cellulaire : CellProthera obtient l’autorisation d’essai clinique à Singapour

Publié le 24 avril 2018
Régénération cardiaque cellulaire : CellProthera obtient l’autorisation d’essai clinique à Singapour

Après avoir qualifié et validé avec succès durant l’année écoulée la méthode de production de son produit thérapeutique dans un centre partenaire de thérapie cellulaire basé à Singapour, la biotech française CellProthera vient d’obtenir les autorisations de la Health Science Authority (HSA) – équivalent singapourien des autorités réglementaires française (ANSM) – pour démarrer son essai clinique “SingXpand”.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions