Edition du 22-04-2018

Téléthon : une polémique pour rien?

Publié le lundi 23 novembre 2009

Pierre BergerC’est le pavé dans la mare! Pierre Bergé, célèbre mécène et président du Sidaction, n’y est pas allé de main morte en accusant le Téléthon de « parasiter la générosité des Français ». Réactions évidemment vigoureuses de l’Association française contre les myopathies (AFM) et des politiques quasi unanimes pour dénoncer les propos incendiaires de Pierre Bergé, lancés, faut-il le rappeler, deux semaines avant l’édition 2009 (4 et 5 décembre prochains) du Téléthon.

Question: Pierre Bergé a-t-il eu raison de donner un aussi vigoureux coup de pied dans la fourmilière?  Pas facile de répondre…  Côté gros sous, on se souvient que les démélés judiciaires de l’ARC ont affecté durablement la bonne santé  et surtout la réputation du  « charity business » à la française. Les sommes en jeu sont en effet considérables: l’AFM a collecté 122,8 millions d’euros en 2008, dont 104,9 imputables au Téléthon. A  titre de comparaison, le Sidaction n’a récolté que 18,1 millions d’euros, dont 6,23 provenant de son opération médiatique éponyme. Le Sidaction est un nain médiatique si on le compare au Téléthon.

Pourquoi? Les seuls éléments de jugement sont, là encore, d’ordre médiatique car la pandémie du sida est autrement plus meurtrière que la myopathie. Mais voilà: la myopathie relève de la génétique et suscite  donc un sentiment  d’injustice compassionnelle beaucoup plus fort que le sida qui, lui, semble avoir épuisé ce registre. Toujours au chapitre financier, les résultats sont donc sans appel. Et jusqu’alors incontestés: personne ne met en cause la rigueur de la gestion des fonds collectés par les associations-phare de la bienfaisance. Même si Pierre Bergé évoque des investissements immobiliers réalisés avec le surplus des sommes collectées, l’AFM peut répondre en toute franchise et dissiper immédiatement le moindre malentendu. La leçon de l’ARC a porté ses fruits.

Sur terrain de l’empathie, là aussi la lutte est inégale: le Téléthon est autopromu par des figures de proue populaires et sympathiques: il est organisé partout, même dans les villages les plus reculés où il prend des allures d' »Intervilles » moderne et… généreux. Le sida, si l’on peut dire, ne peut pas lutter car, comme l’a intelligemment dit  Valérie Pécresse, ministre de la Recherche: « on s’intéresse moins à la question du sida parce qu’on la croit résolue ». La messe est dite. La « sortie » de Pierre Bergé, mécène polyforme -il est le principal financeur de Ségolène Royal, mais aussi de Vincent Peillon-, est probablement maladroite, mais elle relève surtout d’une grosse erreur de casting: s’il est en effet le président du Sidaction, Pierre Bergé n’est connu des Français qu’en raison de sa fortune. Par ce fait, en pourfendant le Téléthon dont la popularité semble inattaquable, il occupe un terrain médiatique où il n’a rien à faire: une déclaration du même ordre, faite par un autorité médicale un peu pète-feu -ça ne manque pourtant pas!- aurait incontestablement fait mouche. Morale de l’histoire: dans le registre médiatique et surtout compassionnel, l’habit fait encore le moine.

Hervé KARLESKIND
© www. hkconseils.com








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

P&G acquiert l’activité santé grand public de Merck KGaA pour 3,4 milliards d’euros

Publié le 19 avril 2018
P&G acquiert l'activité santé grand public de Merck KGaA pour 3,4 milliards d'euros

Le géant américain Procter & Gamble a annoncé jeudi la signature d’un accord d’acquisition de l’activité Consumer Health du groupe pharmaceutique allemand Merck KGaA pour un montant d’environ 3,4 milliards d’euros.

Leem : un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail pour les entreprises de moins de 50 salariés

Publié le 19 avril 2018
Leem : un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail pour les entreprises de moins de 50 salariés

Le 5 avril dernier, le Leem a signé avec la CFDT, la CFTC, l’UNSA et la CFE-CGC un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail, dans les entreprises de moins de 50 salariés.

Yves L’Epine désigné à la présidence du G5 Santé

Publié le 19 avril 2018
Yves L’Epine désigné à la présidence du G5 Santé

Le G5 Santé a annoncé la désignation d’Yves L’Epine, Directeur Général du groupe Guerbet, à la présidence de l’association. Comme annoncé par le think tank le 29 mars dernier, Marc de Garidel, Président du G5 Santé depuis 2011, a souhaité cesser toute responsabilité au sein de l’association.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions