Edition du 22-01-2019

Accueil » Industrie » Produits

Janssen : avis positif du CHMP pour la bédaquiline dans le traitement de la tuberculose pulmonaire multirésistante

Publié le mardi 31 décembre 2013

Janssen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) a émis un avis positif pour une autorisation de mise sur le marché conditionnelle de la bédaquiline (sous forme de comprimés) en association, dans le traitement de la tuberculose pulmonaire multirésistante (TB-MDR) chez l’adulte, lorsqu’un traitement efficace ne peut pas être établi pour des raisons de résistance ou d’intolérance.

« L’avis positif du CHMP représente une étape importante dans l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché conditionnelle de la bédaquiline qui va maintenant être examinée par la Commission européenne (CE), l’autorité chargée de l’approbation des médicaments dans les pays de l’Union européenne », indique Janssen dans un communiqué.

L’avis positif du CHMP est basé sur des données à 24 semaines issues du programme de développement clinique de Phase 2 qui incluait une étude en ouvert et un essai randomisé, contrôlé, visant à évaluer l’efficacité et la tolérance de la bédaquiline versus placebo, utilisés en association avec un traitement de fond, chez des patients atteints de TB-MR pulmonaire. La durabilité de la réponse à la bédaquiline a été démontrée par des données sur 120 semaines au cours de l’essai randomisé, contrôlé, de Phase 2.

La bédaquiline, doté d’un mécanisme d’action unique, inhibe l’ATP (adénosine-5’-triphosphate) synthase mycobactérienne, une enzyme indispensable à l’approvisionnement énergétique de Mycobacterium tuberculosis. « Dans des essais de Phase 2, l’ajout de bédaquiline au traitement standard utilisé actuellement a abouti à une conversion significativement plus rapide des cultures d’expectorations et à un taux de conversion des cultures d’expectorations significativement plus élevé. Par ailleurs, le nouveau mode d’action de la bédaquiline minimise le risque de résistance croisée avec les médicaments antituberculeux actuellement disponibles », indique le laboratoire.

La bédaquiline a obtenu un enregistrement par procédure accélérée de l’Agence américaine du médicament (FDA) au mois de décembre 2012. Cette décision a été basée sur l’évaluation de de l’étude TMC207-C208-1 et -2 au cours de laquelle le nombre de patients guéris après traitement par la bédaquiline était significativement plus élevé versus placebo . Par ailleurs, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a récemment émis en juin 2013 des recommandations provisoires relatives à l’utilisation de la bédaquiline chez l’adulte dans le traitement de la tuberculose multirésistante (TB-MR) en association avec d’autres antituberculeux .

Découverte par des chercheurs Janssen en France (Val de Reuil) et fruit d’une synergie entre les chimistes de Val de Reuil en Normandie, les biologistes de Beerse (Centre R&D Janssen Begique) et d’une collaboration active avec l’équipe CNR (Centre National de Référence) de la Pitié Salpétrière à Paris, la bédaquiline est le premier médicament doté d’un nouveau mécanisme d’action contre la tuberculose (TB) à avoir été approuvé par l’agence américaine des médicaments (FDA) depuis plus de 40 ans.

En 2012, il est estimé que parmi les 8.6 millions nouveaux cas de TB reportés dans le monde, 3.6%, d’entre eux étaient des cas de TB MDR une forme particulièrement sévère de la maladie, caractérisée par une résistance à au moins deux des quatre médicaments du traitement standard actuel de la tuberculose. L’OMS estime que la TB-MDR tue presque de 150 000 par an et prévoit que plus de deux millions de nouveaux cas seront rapportés entre 2011 et 2015.

Source : Janssen








MyPharma Editions

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions